Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 07:16

 

 

LGV-Poitiers-Limoges-RFF-peaufine-sa-copie_image_article_la.jpg

Le projet de LGV Poitiers - Limoges reste sur les rails. - (Photo archives)

 

17/10/2012 05:38

Réseau ferré de France (RFF) se prépare à livrer d’ici un mois aux services de l’État le dossier support pour l’enquête publique.

Quel avenir pour les projets de LGV ? Le gouvernement ne rendra sans doute pas sa copie avant le printemps 2013, sur ce sujet porteur de grosses fâcheries avec ceux dont les dossiers seront recalés. La commission d'évaluation des projets qui doit être installée ce mois aura six mois pour les examiner.

Rien d'étonnant, dans ce contexte incertain, à ce que Réseau ferré de France (RFF) n'en fasse figurer aucun sur sa carte des « 100 chantiers majeurs en cours et à venir » qu'il vient de diffuser. Le barreau Poitiers - Limoges ne se trouve pas plus sur ces documents que les deux branches de la LGV Sud Europe Atlantique au-delà de Bordeaux, en direction de Toulouse et de Bayonne.

Ces incertitudes n'empêchent toutefois pas RFF de peaufiner sa copie. L'antenne qui pilote le projet met actuellement la dernière main au dossier destiné à servir de support à l'enquête publique. Il sera remis aux services de l'État « dans un délai de deux à quatre semaines », précise RFF. Il incombera ensuite au ministère de se prononcer sur la mise à enquête publique.

Initialement annoncée pour la fin de l'année, la décision interviendra vraisemblablement plus tard. Mais compte tenu des moyens mis en œuvre en amont, le dossier ne sort pas des rails : « On est sur un délai d'étude globalement très court. Habituellement, les études préalables prennent entre cinq et sept ans. Là, ça va être au total entre quatre et cinq ans. Nous avons pris l'option d'une concertation permanente avec le public, menée parallèlement aux études, et intégré les nouvelles réglementations liées au Grenelle de l'environnement, comme celles qui concernent les trames bleues et vertes (NDLR, des schémas qui préservent une continuité territoriale pour la faune)…»

" Perspective 2020 " Après feu vert ministériel, l'enquête publique pourrait ainsi démarrer au premier semestre 2013, pour une ligne « perspective 2020 », estime-t-on chez RFF. Son coût est estimé à 1,5 milliard d'euros. Ce qui en fait l'un des projets les moins chers, parmi tous ceux qui sont actuellement dans les cartons. En revanche, la question de son financement reste pleine et entière.

en savoir plus 

Les élus du Limousin ont été reçus à l'Elysée D'après nos confrères du journal Le Populaire, le président de la République, François Hollande, a reçu au cours d'un déjeuner de travail à l'Elysée ce lundi 15 octobre, les plus ardents défenseurs du projet de ligne ferroviaire grande vitesse Limoges-Poitiers.

Autour de la table, outre le chef de l'Etat, Alain Rodet, député-maire (PS) de Limoges, Marie-Françoise Perol-Dumont, présidente (PS) du conseil général de la Haute-Vienne, Jean-Paul Denanot, président (PS) du conseil régional du Limousin, Philippe Nauche, député-maire de Brive (PS), tous quatre très impliqués dans le projet de ligne grande vitesse qui doit, à un horizon non défini, rallier la capitale du Limousin à Paris.

La tenue de ce déjeuner, qui ne figure pas à l'agenda officiel du président de la République, a été entourée de la plus grande discrétion. A l'issue de ce rendez-vous auquel participait également Guillaume Pépy, PDG de la SNCF, aucun des participants n'a souhaité faire de commentaire.

Alain Defaye


 

Source: http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2012/10/17/LGV-Poitiers-Limoges-RFF-peaufine-sa-copie

Repost 0