Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 15:26

 

Hegalaldia est en grande difficulté financière…Comment rester insensible à la situation de cet unique centre de sauvegarde de la faune sauvage des Pyrénées Atlantiques alors que nous célébrons un peu partout l’année de la biodiversité ?! Lorsqu'on évoque la biodiversité en Pays Basque on est obligé de se référer à Hegalaldia, où  quatre permanents et plusieurs bénévoles  accueillent, soignent et relâchent dans la nature environ un millier d'animaux par an, dont la moitié d'oiseaux, essentiellement marins, une centaine de rapaces ainsi qu’une vingtaine  d’écureuils et hérissons et quelques reptiles.

 

 

Que deviendront tous les animaux, oiseaux, reptiles qui auront besoin de soin lorsque ce centre aura fermé ses portes  en avril?!  Sont-ils condamnés à mourir ?! Cela parait inconcevable ….

 

 

Hegalaldia dispose d’une infrastructure remarquable, d’un personnel salarié et bénévole compétant, efficace, quel gâchis….

 

 

 Pourquoi un tel désengagement du CA64 ?! Ont-ils véritablement conscience que  la biodiversité des Pyrénées Atlantiques dépend de telles structures ?!

 

 

ACE soutient  l’action de Hegalaldia, reconnue d'intérêt générale,considère que son rôle est capital pour la sauvegarde de la faune sauvage du Pays Basque et des départements limitrophes, ne comprends pas que la subvention que le CG64 lui allouait pour remplir sa mission lui ait été retiré alors que son travail est exemplaire.

 

 

Cette association doit conserver les moyens  financiers nécessaires pour lui permettre de  poursuivre sa tâche oh combien nécessaire dans un monde où l’on met la biodiversité à toutes les sauces sans pour autant vouloir trouver les moyens de la subventionner.

 

 

Appuyez Hegalaldia en signant leur pétition en ligne afin que le centre puisse perdurer et poursuivre sa mission: Freiner l’érosion de la biodiversité (http://www.lapetition.be/en-ligne/l...).


 



kakuetta 23 avril 2009
Le centre pour la faune sauvage Hegalaldia à Ustaritz au Pays Basque.

 


kakuetta | 9 mars 2010 | 29 vues
Opérations sauvetages pour le gypaète et les vautours au centre de
sauvegarde de la faune sauvage




kakuetta 9 septembre 2007
 chaque année l'Association Hegalaldia soigne des oiseaux marins
 http://imagesdupaysbasque.b...





Hegoak

 

Hegoak ebaki banizkion

Neuria izango zen

Ez zuen aldegingo

Bainan horrela
Ez zen gehiago xoria izango
Eta nik

Xoria nuen maite

 

Si je lui avais coupé les ailes

Elle aurait été mienne

Elle ne se serait pas enfuie

Mais alors

Elle n'aurait plus été un oiseau

Et moi

C'est l'oiseau que j'aimais

 


 

Compositeur : Mikel Laboa, 1968

 





Partager cet article

Repost0

commentaires