Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 08:44

 

 

fotografia_presentacion-g.jpg

Le port actuel de Pasaia

 

La motion  contre le projet de super port extérieur de Pasaia exposée ci-dessous a été adoptée à l’unanimité avec 1 abstention lors du dernier Conseil Municipal d’Hendaye.

 

 

CONSEIL MUNICIPAL DU 6 MARS 2012

 

 

 

Motion sur le projet de port extérieur de Pasaia

 

 

La version préliminaire du Plan Directeur d’Infrastructures du Port de Pasaia (PDIPP) ainsi que l’étude d’impact environnementale (ISA) révisée relatif au projet de port extérieur au niveau de Jaizkibel-Ulia ont été soumises à enquête publique il y a quelques semaines.

.

Force est de constater que l’organisation des débats publics sur les grands projets d’infrastructures, notamment ceux ayant un impact transfrontalier (à l’exemple du dossier de l’aéroport d’Hondarribia) mériterait des formes de consultation plus ouvertes et plus interactives. 

 

Néanmoins, compte tenu des enjeux attachés à ce projet et des lourdes conséquences qu’il pourrait avoir s’il était mené à terme, le Conseil Municipal de la Ville d’Hendaye souhaite exprimer sa plus vive inquiétude.

 

La construction d’un port extérieur adossé au Jaizkibel conduirait inévitablement à la destruction d’une partie importante du patrimoine naturel. Dès 2010, une 1ère étude d’impact environnemental  indiquait clairement qu’un tel projet produirait des dommages irréversibles, notamment sur la faune et la flore marines. Et l’on peut sérieusement douter de la compatibilité d’un tel projet avec les mesures de protection spécifiques dont bénéficient les sites naturels du Jaizkibel et du Monte Ullia, au titre notamment du réseau Natura 2000, ainsi que des sites Natura 2000 d’Iparralde, sans parler de ce qu’il adviendrait du projet d’Aire Marine Protégée ou de celui de « couloir écologique marin » entre Donosti et Biarritz porté par des scientifiques et des associations d’Euskadi et soutenu par les autorités locales.

 

La construction d’un port extérieur entraînerait des modifications substantielles tant dans les dynamiques des fonds marins qu’au niveau de la courantologie ; nul doute que les dégâts environnementaux ainsi occasionnés auraient des répercussions directes et irréversibles qui iraient bien au-delà de l’environnement immédiat de la baie de Pasaia et s’étendraient sur un vaste secteur remontant le long de la côte d’Iparralde. La présence d’une centrale thermique et d’installations de stockage des hydrocarbures constituent des facteurs de risques majeurs industriels qu’il convient également de prendre en compte.

 

Par ailleurs, si un tel projet se mettait en place, il conduirait à une augmentation de la fréquentation du port par des navires plus nombreux et de taille plus importante (et c’est d’ailleurs, l’un des objectifs des promoteurs du projet…). Cette augmentation des trafics amplifierait automatiquement les risques de pollution et d’accidents maritimes aux conséquences néfastes tant pour la zone de Paisaia elle-même que pour les territoires limitrophes, au 1er rang desquels se trouvent la plage d’Hendaye, le bassin de Txingudi, les falaises d’Abbadia et l’estran de la Corniche Basque.

 

Il est à craindre aussi que ce projet entraîne des préjudices économiques et touristiques par rapport à l’image de marque de notre territoire axée sur la qualité du cadre de vie et la valorisation des activités nautiques et de baignade.

 

Nous ne contestons pas le fait que le port de Pasaia ait besoin d’être modernisé et que sa baie nécessite d’être revitalisée.

 

Néanmoins, le projet présenté pose question : Pourquoi la régénération de Pasaia passerait-elle nécessairement par le transfert des activités portuaires en dehors de sa baie ? Ne faudrait-il pas orienter la réflexion sur l’exploitation des espaces existants de la baie de Pasaia et l’optimisation de leur gestion ou sur les voies et moyens d’une meilleure complémentarité avec les ports de Bilbao et de Bayonne, dont les capacités sont largement sous-utilisées aujourd’hui ?

 

En conclusion, le Conseil Municipal de la Ville d’Hendaye :

 

-       exprime fermement son opposition à tout projet de port extérieur qui ignore délibérément les effets collatéraux susceptibles d’impacter gravement l’équilibre naturel et le cadre de vie de territoires entiers, dont le nôtre.

 

-       va interpeller les autorités locales concernées (Communes de la Côte Basque, Communauté de Communes Sud Pays Basque, Association des Elus du Littoral), les représentants de la province du Gipuzkoa, le gouvernement Basque et le ministère de l’environnement Espagnol, les responsables de l’Eurorégion Aquitaine-Euskadi et de l’Eurocité Bayonne-Donosti, les représentants de l’Etat ainsi que les autorités européennes, convaincu que le sujet doit vraiment être appréhendé à l’échelle transfrontalière.

Partager cet article

Repost0

commentaires