Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 11:41

 

 

Dans cette dernière ligne droite vraisemblablement favorable à la délivrance du permis exclusif de recherches de mines, les opposants au projet Sudmine, loin de faiblir, structurent et accentuent leur lutte. Ils lancent, entre autres, un appel à manifester le 16 septembre à Bayonne.

XERMIN CAMBLONG|2017/06/07 10:30|0 IRUZKIN EGUNERATUA: 10:30

Sudmine: à l'approche de l'échéance, l'opposition s'organise

Cela fait deux ans maintenant que les opposants à la demande de Permis Exclusif de Recherches de Mines (PEM), luttent pour que l'exploration d'or n'ait pas lieu. À l'approche de la décision finale, qui devrait intervenir cet automne, l'opposition s'intensifie.

Le permis dit "Kanbo" - qui touche au total 11 communes pour une superficie de 126 km2 – a provoqué une vague de contestation composée de citoyens, d'associations et d'élus. Tous dénoncent un projet incompatible avec le développement du territoire et s'attachent à y contrevenir. A cet effet, l'association Stopmines-EH a annoncée une manifestation pour le 16 septembre à Bayonne, mobilisation soutenue par un large collectif d'agriculteurs et d'associations*.

Dans la même veine, sur les onze communes concernées par le forage, toutes ont accepté d'orner l'entrée de leur village d'un panneau significatif sur lequel est inscrit en euskara comme en français "village opposé aux mines d'or".

Cette recrudescence contestataire se justifie par le contexte défavorable qui devrait, selon la députée sortante (PS) Sylviane Alaux, aboutir à une autorisation de recherche et d'extraction d'or, courant octobre/novembre. Le dossier Sudmine remplit en effet, les conditions imposées par les textes légaux.

Cependant, si la société Sudmine semble convaincre les hauts fonctionnaires chargés de délivrer ledit permis, il lui reste encore à séduire la population locale et plus particulièrement les agriculteurs directement concernés par ladite extraction, puisqu'elle affirme ne pas vouloir "s'imposer en force". A cet effet, la société Sudmine tente de s'accommoder au territoire en proposant notamment de privilégier les circuits courts, ou encore de promouvoir le "bijou basque".

 

Recyclage des mots et opacité

De son côté l'opposition dénonce une stratégie communicative de récupération et de "recyclage des mots" selon Martine Bouchet. Elle estime que l'entreprise tente de par un champ lexical détourné de travestir la catastrophe écologique que le projet porte en lui. L'intéressée rappelle également qu'il est primordial de garder au Pays Basque comme ailleurs les terres saines et disponibles pour les agriculteurs.

Martine Bouchet s'attriste également de l'opacité du projet qui ne tient pas compte des avis et intérêts locaux. Elle souhaiterait que la question, d'envergure générale, rejoigne la sphère politique. Le président de la CAPB, Jean-René Etchegaray s'était d'ailleurs positionné contre le projet et un avis défavorable, après délibération, avait été envoyé au ministre de l'Economie. Et M. Bouchet rappelle que les élus locaux ont tous accepté de prendre leurs responsabilités concernant le projet, et que certains futurs députés potentiels, se sont engagés à s'opposer au projet s'ils venaient à être élus**.

Le contexte politique incertain à l'approche des élections législatives n'est pas favorable au débat politique, insuffisant cependant pour décourager les opposants.

 

* Le syndicat de défense de l'AOP Ossau-Iraty, Les fermiers du Pays Basque en AOP Ossau Iraty, le Syndicat des Producteurs du Piment d'Espelette, Xapata pour la cerise d'Itxassou, Euskal Herriko Laborantza Ganbara, Le syndicat ELB (Euskal Herriko Laborien Batasuna), B.L.E. (Biharko Lurraren Elkartea), l'Association des Producteurs Fermiers du Pays Basque – label Idoki, Lurzaindia, Inter AMAP Pays Basque, Bizi !, Le CADE (Collectif des Associations de Défense de l'Environnement),

** Madame Sylviane Alaux, PS, députée sortante, Madame Labrousse pour la France Insoumise, Monsieur Bru pour REM, Monsieur Peio Etcheverry-Ainchart pour EH Bai, Madame Sophie Bussière pour EELV.

 

 

 

Source : http://mediabask.naiz.eus/eu/info_mbsk/20170607/sudmine-a-l-approche-de-l-echeance-l-opposition-s-organise

 

Partager cet article

Repost 0
Published by