Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 08:51

 

 

 

16 février 2017

 

3 Participations à la consultation publique résument parfaitement l’opinion générale sur ce projet de Sudmine

Consultation publique : Témoignage d'un Médecin local, du secteur Kanbo/Cambo

 

 

Madame, monsieur,

 

Recevez ci-dessous mes remarques concernant le projet de prospection minière en Pays Basque (permis Kanbo). Je suis médecin généraliste […] et je ne peux que m'opposer à un tel projet qui a vocation à s'implanter sur un territoire semi-urbain donc au plus prés des populations.

 

Les publications scientifiques décrivant les effets sanitaires collatéraux des mines d'or sont très importantes et décrivent parfaitement la contamination des sols, de l'eau, des végétaux, de la faune aquatique, leur gradient à l'éloignement du site polluant mais aussi leur rémanence dans les lacs ou points d'eau stagnant alentours. Il ne s'agit pas de publications concernant les seuls continents asiatique ou africain, les articles décrivent bien la réalité du désastre écologique et sanitaire autour d'exploitations occidentales, comme au Canada ou les DOM-TOM. D'autres sources littéraires moins spécialisées évoquent le cas de la mine de Salsigne et sa pollution persistante à l'arsenic.

 

Les connaissances médicales sur les méfaits des métaux lourds sont tout aussi nombreuses. Les substances dérivées de l'exploitation minière sont tout simplement cancérigènes, pourvoyeuses d'accidents congénitaux et de troubles neurologiques sévères.

 

La science a permis de définir des seuils de pollution de l'eau standardisés par l'OMS et que vous connaissez bien. Ces polluants que sont le mercure, le cyanure, l'arsenic... sont présents dans l'eau mais aussi libérés dans l'atmosphère au plus près des habitations, car ici vous ne trouverez pas de grande steppe déserte, vous ne trouverez pas un km² dépourvu d'habitant. Nous habitons dans ce que les bilans démographiques appellent le rétro-littoral. Ce terme caractérise une couronne d'urbanisation parallèle au bassin de vie côtier surdense et inaccessible financièrement aux classes populaires et moyennes basses. Ce rétro-littoral concentre donc une population croissante et déjà dense ce qui à titre d'illustration nous place dans le périmètre de la loi SRU. Vous ne pouvez compter sur un effet de dilution avant que les eaux polluées ou turbides n'atteignent les bassins de population puisque vous proposez d'explorer des zones dont les eaux sont utilisées par l'homme en amont, dans le périmètre d'exploration/exploitation future et en aval. Pour mémoire cette eau fait parti du réseau alimentant en eau potable l'ensemble du bassin de vie de Bayonne, plus de 50 000 habitants. L'activité humaine est omniprésente sur l'ensemble du territoire: à titre d'exemple je pense pêle-mêle aux activités natures du bois d'Hardoia, vous proposez d'explorer une zone inscrite au PLR (plan local de randonnée) de la commune d'Ustaritz, le GR 8 passe en limite, les activités de recherche de champignons attirent chaque automne des milliers de villageois et citadins, l'activité de pêche à la ligne est un loisir partagé très important dans l'ensemble du bassin versant Nive et Nivelle et en aval de la zone étudiée avec des poissons (dont certaines variétés piscivores dont la chair concentre les métaux lourds de façon exponentielle) qui remontent ou vivent dans les futures zones contaminées. Je pense au lac de Saint-Pée sur Nivelle qui attire chaque année des dizaines de milliers de baigneurs/pécheurs. Je pense aux cultures de piments et cerises, au pacage de brebis et autre bovins, à la chasse au gibier se nourrissant et s'abreuvant dans de futurs territoires contaminés...

 

La conjoncture de la zone à explorer/exploiter rend inévitable la mise en contact des déchets cancérigènes dont vous serez responsables avec la population locale, polluant leur assiette, leur verre, l'air qu'ils vont respirer.

 

Vous avancez l'hypothèse d'une exploitation mesurée, qui apportera une plus-value économique avec notamment la création du label "or du Pays Basque". Mais à quel prix: tout l'or du monde ne vous fera pas guérir de votre cancer du pancréas, il ne vous rendra pas les vies gâchées par l'arrivée d'un enfant infirme moteur cérébral. La plus-value par l'or implique une moins-value sur la qualité reconnue de l'agriculture locale: le piment d'Espelette devenant le piment à l'arsenic d'Espelette, le fromage AOC toxique Ossau Iraty, la cerise rouge-mercure d'Itxassou. Evoquons le thermalisme médical de Cambo-les-Bains: les études montrent l'effet bénéfique des eaux thermales, cette efficacité est liée à la teneur un peu plus élevée en sel et autres oligo-éléments. Toute l'activité médicale et économique thermale est liée à l'effet bénéfique de microéléments contenus à faible dose dans l'eau, comment peut-on envisager dés lors qu'au nom de leur faible teneur supposée les polluants n'auront pas d'effet négatif?

 

Je n'évoque que l'aspect sanitaire mais je ne sous-estime pas l'impact négatif sur l'aspect économique, écologique, et patrimonial.

 

Je tiens donc à vous alerter et vous faire réfléchir à la renonciation de votre projet, rien de moins. J'adresse copie de mon courrier à la DREAL Aquitaine. Il serait irresponsable que cette dernière apporte une décision sans demander au préalable la constitution d'une commission médicale indépendante qui étudie l'impact sanitaire d'un tel projet au vu et au su de la littérature scientifique actuelle. Ce courrier prouvera qu'elle a été sensibilisée au risque de santé sur notre bassin de population, elle ne pourra se défausser de sa responsabilité en cas de scandale sanitaire ultérieur, il en sera de même de la responsabilité particulière des décideurs et exploitants.

 

Je m'engage officiellement et j'inviterai l'ensemble de mes consœurs et confrères à faire doser les métaux lourds dans les phanères de patients présentant un tout nouveau cancer ou trouble congénital ou fausse couche tardive ou trouble neurologique non étiqueté (soit la majorité des syndromes démentiels et neuropathies sensitives)…

 

Cordialement.

 

3 Participations à la consultation publique résument parfaitement l’opinion générale sur ce projet de Sudmine

Consultation publique: Témoignage de Georges .Colomar,-membre du CADE (collectif des associations de défense de l’environnement-Pays Basque Sud des Landes)

3 Participations à la consultation publique résument parfaitement l’opinion générale sur ce projet de Sudmine
3 Participations à la consultation publique résument parfaitement l’opinion générale sur ce projet de Sudmine
3 Participations à la consultation publique résument parfaitement l’opinion générale sur ce projet de Sudmine
3 Participations à la consultation publique résument parfaitement l’opinion générale sur ce projet de Sudmine
3 Participations à la consultation publique résument parfaitement l’opinion générale sur ce projet de Sudmine

Communauté d'agglomération Pays Basque

 

15 février 2017

3 Participations à la consultation publique résument parfaitement l’opinion générale sur ce projet de Sudmine
3 Participations à la consultation publique résument parfaitement l’opinion générale sur ce projet de Sudmine
3 Participations à la consultation publique résument parfaitement l’opinion générale sur ce projet de Sudmine
Repost 0
Published by