Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 20:00

 

 

Comme chaque été, les plages sont souvent fermées après des épisodes de pluies. Les stations d'épuration sont vite dépassées et rejettent des eaux non traitées directement pouvant provoquer des troubles sanitaires. Pourtant des solutions existent. Le Cade dénonce "l'absence d'investissement".

 

Argitxu Dufau|25/07/2015|

Après des épisodes de pluies la baignade est souvent interdite pour des raisons sanitaires.

Après des épisodes de pluies la baignade est souvent interdite pour des raisons sanitaires.

Dans un communiqué, le Cade (Collectif de défense de l'environnement) dénonce la saturation des centres d'épuration lors de pluies qui conduit à la fermeture des plages. Ce fut le cas jeudi 23 juillet : après de violents orages les plages de Socoa à Biarritz ont été fermées.

 

Après les orages ou fortes pluies, les  stations d'épuration "saturent et renvoient dans le milieu naturel des eaux usées non traitées", constatent-ils. Une situation qui rend la qualité des eaux de baignade dangereuse pour la santé.

 

Ils affirment que "le problème ne vient pas d'une absence de solutions mais d'une absence d'investissements de la part des milieux politiques qui s'efforcent de masquer le problème au lieu de s'attaquer aux causes". Ils préconisent l'amélioration du tout-à-l’égoût et la mise en place  d'un programme de séparation des  eaux ( eaux de pluies et eaux usées) chaque fois que cela est possible.  Autres solution proposée, la lutte contre l’imperméabilisation des sols et le renvoi direct dans le milieu naturel des eaux de pluies non polluées.

 

Par ailleurs, le Cade conseille un renforcement des systèmes d’épurations (insuffisants quantitativement et qualitativement, selon eux), adaptés au nombre d'habitants et mieux répartis sur le territoire.

 

Enquête auprès de médecins

Le collectif a d'ailleurs réalisé une enquête auprès de 44 médecins et le constat est sans appel : otite externe ou moyenne aigüe, gastro-entérite et infections urinaires se déclarent chez leurs patients après la pratique de baignades. "Les germes identifiés sont majoritairement d’origine fécale humaine ou animale", expliquent-ils.

 

Selon le collectif, les amateurs de sports nautiques ou de simples trempettes ne doivent pas se baigner 48 heures après une forte pluie, "en particulier à l’embouchure des rivières et à proximité des émissaires". Il est conseillé de bien se nettoyer après une baignade avec un savon naturel si possible bio. Par ailleurs, le nez, la gorge, les oreilles et les yeux doivent être rincés avec du sérum physiologique ou une eau thermale. Le port de lentilles est à éviter tout comme la baignade avec des plaies, "même minimes". Ils mettent en garde les personnes dont l’immunité est diminuée, ainsi que les  femmes enceintes, surtout  celles dont les grossesses sont considérées fragiles.

 

 

Source : http://mediabask.naiz.eus/fr/info_mbsk/20150725/mauvaise-qualite-de-l-eau-le-cade-denonce-le-manque-d-investissements

 

Repost 0