Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 08:45

 

L'Etat espagnol devrait significativement augmenter le budget accordé au Pays Basque Sud. Une partie importante de l'enveloppe serait dédiée au projet de l'Y basque, la ligne à grande vitesse locale.

 

mediabask|11/08/2015|

 

Image d'un rassemblement contre le train à grande vitesse à Pampelune. (AHT_GELDITU)

Image d'un rassemblement contre le train à grande vitesse à Pampelune. (AHT_GELDITU)

Dans le budget prévu pour 2016, l’Etat Espagnol attribuerait 555,76 millions d'euros de plus que l’année précédente à l’ensemble des quatre provinces basques du sud. Seul hic : une partie importante de ce budget serait dédiée au développement de l'Y Basque.

 

Les prévisions budgétaires présentées début août par le ministre des Finances publiques espanol, Cristóbal Montoro, prévoient que la Ligne à Grande Vitesse (LGV) de l'Y Basque absorbe plus de la moitié de l'enveloppe de l’Etat pour la Communauté autonome basque (Cab) et la Navarre. Une somme de 327,1 millions d’euros, soit 58 % du budget envisagé.

 

L'Etat compte attribuer, par exemple, à la Navarre 106 millions d'euros. 36,6 millions d'euros seraient destinés à la LGV, le reste étant attribué en partie au Canal de Navarre et au barrage d'Itoiz. Une distribution controversée qui ne satisfait pas les habitants, critiques vis-à-vis de ces projets.

 

Bien que la législature arrive à son terme, et que les élections du Congrés des députés sont prévues pour fin 2015, le Premier ministre Espagnol, Mariano Rajoy, a opté pour conclure le budget avant le début de la prochaine législature. Il s'assure ainsi le soutien de la majorité absolue de son parti.

 

Diffusion d’une image idyllique de l'Etat

Tous les partis abertzale, du Parti nationaliste à Amaiur, en passant par Geroa Bai, ont rejeté les propositions de C. Montoro, ministre des Finances publiques espagnol. Ils critiquent, notamment, l'absence de politiques sociales, et l'utilisation des budgets pour la diffusion d’une image idyllique de l'Etat espagnol. Ces partis ont déclaré qu'ils présenteraient des amendements à la totalité. Une mesure qui ne viserait pas forcément le blocage des budgets défendus par le Partido Popular (PP, parti de Mariano Rajoy), mais consisterait plutôt à mettre en évidence l'isolement de ce dernier.

 

 

Source : http://mediabask.naiz.eus/fr/info_mbsk/20150811/la-lgv-priorite-du-budget-de-madrid  

Repost 0