Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 09:24
Habitats-Différents : Projet Mandarines 72

Mise à jour = 10 Avril 2011

 

Définition : c’est un “habitat groupé” de 3 à 4 personnes (prioritairement des femmes), dans un logement indépendant, qui souhaitent co-habiter pour :

- s’entraider et avoir une plus grande qualité de vie, afin d’éviter le sentiment d’isolement,

- faire des économies d’échelle et vivre mieux avec moins,

 

Dans une philosophie de vie conjuguant : solidarité, autonomie, ouverture et respect de l’environnement.

 

CE PROJET A POUR OBJECTIFS

- de créer un habitat groupé, lieu de vie et d’épanouissement, familial et citoyen

- de favoriser des activités économiques et culturelles locales (CUM et Sarthe) au moyen d’internet

- de mutualiser tout ce qui peut l’être dans le quartier Nord-Ouest d’abord mais pas seulement ….

- de sensibiliser nos voisins à l’environnement et à l’économie sociale et solidaire

- de développer des constructions bioclimatiques conçues pour minimiser les consommations d’énergies, maximiser les rapports humains, respecter l’environnement

- de servir de «logement témoin» comme la maison de Roselyne et Servet ERTUL (Le Mans)

 

Et à plus long terme …

- de participer (au-delà des étiquettes politiques) au développement sociologique de villes moyennes (comme le Mans) par l’accueil de nouveaux actifs, et de seniors venant de Paris (pour désengorger la capitale), la mixité sociale et générationnelle, la coopération «public – privé»

 

VUE D’ENSEMBLE DU CONCEPT : Habitat groupé = consommations d’énergies minimisées, rapports humains maximisés

 

Une Maison de 180 m2 devenant la plus ECOLOGIQUE possible (double vitrage, isolation etc en utilisant avant 5 ans des énergies renouvelables : chaudière bois, solaire, éolien, puit canadien, récupérateur d’eau…)

- Respect de l’environnement : assainissement biologique, tri des déchets …

- Construction bioclimatique : utilisation du bois et de panneaux solaires, isolation maximale

- Activités : semi-professionnelles, sociales et culturelles sur le quartier (déjà un essai en 2005 avec la boutique de services : voir article OUEST France mars 2005)

 

Avec les ambitions suivantes

- A terme aide à la création de Sociétés Coopératives d’Intérêt Collectif (SCIC).

- Sensibilisation au Développement Durable, à la mutualisation et à l’entrepreneuriat solidaire.

- Aide à l’intégration et au développement.

- Organisation des mutualisations : Covoiturage, ramassage scolaire, achats groupés (par exemple au Fenouil, jardins l’Horizon  etc)  et encadrement périscolaire …

- Location ou prêt aux habitants du quartier : petit matériel de bricolage

- Recomposition sociologique et développement du lien social dans le cadre de la campagne “Voisins Solidaires” (www.voisinssolidaires.fr) : accueil de nouveaux actifs, d’étudiants étrangers, mixité, économie solidaire, émulation d’activités, responsabilisation citoyenne…

- Ingénierie responsable : main d’oeuvre et matériaux locaux, diminution des délais, des transports et des coûts… au moyen d’internet, mettre en contact les offres et les demandes d’abord à l’intérieur de la Sarthe

- Activités des services à la personne : appuyées sur les différentes capacités de la structure…

 

BÂTIMENTS PASSIFS POUR UTILISATEURS ACTIFS

 

1) MAXIMISER L’ISOLATION

- Murs, cloisons et isolation en bottes de paille compressées ou en mélange terre paille.

- Enduits en terre et chaux naturelles.

- Transformer la couverture en utilisant des panneaux solaires. Grands débords de toit et pergolas.

 

2) MINIMISER LES CONSOMMATIONS D’ÉNERGIES

- Chaudière collective à granulés de bois.

- Panneaux à énergie solaire.

- Eolienne si possible.

- Récupération des eaux de pluie.

- Flux d’air alimenté par des puits canadiens.

 

3) FAIRE DES ECONOMIES d’ECHELLE

- Mutualisation des équipements

- Des aménagements collectifs : visant à la fonctionnalité et la convivialité (buanderie, bureau, salle polyvalente, local à vélos...)

 

4) RESPECTER L’ENVIRONNEMENT et DIFFUSER de bonnes pratiques

- Gestion collective des déchets (voir les travaux de Jean GOUHIER)

- Assainissement écologique

- Matériaux de récupération, dans le domaine du possible, au niveau local (meubles chez Emmaus)

- Economie dans les transports grâce à la mutualisation

- Maison témoin par la suite (il faut bien commencer, et je suis une pionnière !)

 

ACTIVITÉS ET SERVICES POTENTIELS des MANDARINES 72

- D’un côté, ils/elles sont impliqués dans la gestion de la structure dont ils détiennent des parts sociales. Ces parts sociales peuvent être remboursées en cas de départ de la coopérative.

- De l’autre côté, ils/elles sont aussi les bénéficiaires des services offerts par la structure (souple) et sont locataires des logements (sur la base 40 euros/m2 par chambre et par mois).

 

Un espace virtuel de Télétravail : Activités du Web, guichet unique de banque d’information,…

- atelier principalement pour femmes avec bricolage (nombreux petits outils et appareils comme perceuse, scie sauteuse),

- pièce pour travaux « non salissants »: couture (avec une machine à coudre),

- laverie (lave-linge, sèche-linge et machine à repasser),

- pièce pour activités salissantes (peinture sur bois, soie etc)

 

Eventuellement encadrement périscolaire pour 2 à 6 pré-adolescents en difficulté (12/16 ans) ponctuellement

 

Internet (avec l’ADSL et la Wifi) permet l’accès aux différents réseaux virtuels de solidarité et la communication avec tous les acteurs de la société publique. Ceci dans un souci de sensibilisation au développement durable dans son ensemble.

 

Internet pour les seniors : 7 ordinateurs de récupération

 

LES SERVICES DE PROXIMITÉ PROPOSÉ PAR différents personnes

- Une coordinatrice pour l’administration de la structure,

- Une personne polyvalente, bonne bricoleuse et ingénieuse pour : Assistance à l’installation matérielle de premier niveau (changer une ampoule, un fusible, réparer une petite lampe, faire un diagnostic électrique)

- Un “écrivain public” = intermédiaire de proximité dans les démarches administratives,

- Une documentaliste = utilisant un répertoire des différents réseaux d’acteurs et de services locaux

- Un(e) retraité(e) d’entreprise = Assistance à l’entreprenariat, contacts avec le réseau local d’activités et les organismes d’accompagnement, aide

- Un(e) bénévole connaissant bien le milieu associatif = Accueil et assistance aux associations et aux collectivités locales, aux côtés des élus et de la société civile pour le développement de la vie de quartiers

- Une coordinatrice de services d’utilité collective : Covoiturage, gestion des déchets, groupement d’achats, encadrement périscolaire, animation de soirées (mensuelles ?) de voisins

- Une démultiplicatrice pour sensibiliser au fonctionnement et à l’éthique de ce projet en vue de créer des vocations “d’accélératrices de contacts” dans d’autres quartiers de la CUM ou communes de la Sarthe.

- Une RP pour l’Organisation des différentes activités de communication (presse) et de sensibilisation….

 

ORIGINE ET DÉVELOPPEMENT DU PROJET : D’un idéal utopique pour une vie meilleure, au projet sociologique d’utilité publique :

Ce projet a germé, dès 2005, dans la tête d’une femme senior pour « construire le futur » de façon collective, grâce au regroupement de plusieurs générations dans un grand logement pour  diminuer les consommations d’énergie en tous genres et aussi l’empreinte écologique.

 

Mettre en commun les connaissances, les moyens et les disponibilités de plusieurs personnes afin de se loger, continuer des activités professionnelles sur place à temps partiel.

 

Tout en étant le proche possible d’un lieu de vie convivial, enrichissant et épanouissant pour tous et toutes.

 

Mettre en application des valeurs qui nous animent et que nous souhaitons transmettre :

- le respect de l’environnement,

- le bien-fondé de la mutualisation,

- la responsabilité citoyenne,

- l’ouverture aux autres, etc.…

 

Ce qui a fait germer la graine de cet arbre de vie est la participation, avec 4 autres femmes, à la création d’une association pour développer l’habitat inter-générations (Solidaire-MANS). Ce qui a permis de prendre le temps et d’apprendre, de visualiser l’utopie de façon pragmatique pour la mettre en oeuvre. Alimenté par l’envie latente de continuer à être utile au plus grand nombre, le travail de conception a été réorienté pour en arriver au développement d’habitats : afin de lutter contre le sentiment d’isolement d’un grand nombre de seniors (surtout des femmes seules avec peu de moyens).

 

En feuilletant ce dossier, on peut se faire une idée de l’état d’avancement du concept sur lequel s’appuie ce projet. De nombreux détails sont à préciser mais ne peuvent l’être qu’en fonction des personnes qui composeront la structure.

 

Sa mise en oeuvre doit nécessairement se nourrir de la participation de plusieurs personnes (une femme mal-entendante du Mans est déjà intéressée “cela fait des années que je pensais à une initiative de ce genre !”)

 

Suite aux démarches déjà entamées, des contacts ont été pris avec le réseau “habitat groupé”, réseau informel et souple mais qui est un maillage de projets. Participation aux rencontres de Labège (nov 2007) et à celles de Paris (pendant le salon « Bâtir écologique »).

 

Consolidation et développement du projet et de son réseau de mutualisation inter projets et régions.

 

Partage de travaux, études, expériences, contacts, etc.

 

Rencontres nationales du réseau « Habitat Groupé » lors du salon « Bâtir Ecologique », 14 projets présents pour mutualiser leurs travaux et construire le réseau inter régions, le 1 décembre 2007 à la Cité des Science et de l’Industrie à Paris.

 

 

Source : http://www.habitats-differents.net/?page_id=183

 

Mandarines 72 : Mise à jour du 12 juin 2013

 

Projet d’une maisonnée dans une belle demeure de caractère, en  ville, qui peut accueillir 15 à 20 personnes (500m2 au total). Visite possible le ven 21 juin au matin (contact = 06 37 33 43 71)

 

LA MAISON : répartition en 4 à 5 logements indépendants. Avec bien sur, plusieurs pièces communes comme une salle à manger, un garage fermé qui peut servir d’atelier le jour, un dojo de 50m2 et une pièce-laverie pour les machines dont un grand congélateur. Le tout avec un jardin de 700m2Juste en face d’un arrêt de bus. 

 

NOTRE SOUHAIT : en faire une « maisonnée » ouverte sur le quartier avec activités variées utilisant nos compétences diverses, et avec des échanges réciproques de savoirs …

 

MOTS CLE : partage, convivialité, respect, autonomie, écologie, solidarité, NTIC.

 

CE QUE NOUS AVONS : 4 ordis, des vélos, des outils de bricolage (perceuse, et le basique), une machine à coudre, une caméra, des meubles et tout ce dont une cuisine a besoin.

 

CE QUE NOUS SOUHAITONS : trouver des personnes autonomes de 50 à 90 ans qui cherchent une certaine forme de vie en commun (tout peut se négocier). Certain(e)s souhaitent au moins quelques repas ensemble. Il est possible aussi de participer très peu. Parfaite indépendance assurée.

 L’OBJECTIF est d’offrir une solution « intermédiaire » aux seniors de tous âges en réponse au problème de solitude et d’isolement du maintien à domicile. Ceci permettrait de conserver des projets de vie et d’avenir par des actions écologiques et citoyennes. Le tout à un prix sympathique.

 

Notre choix est très respectueux de l’environnement ! Un petit point légisatif en terme d’urbanisme réellement durable : la Loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (SRU) du 13 décembre 2000 (http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_SRU), essentielle pour concilier urbanisme et développement durable, vise notamment à :

  1. augmenter la densité pour limiter la consommation d’espace
  2. préserver des espaces naturels et agricoles (ne pas grignoter la campagne)
  3. favoriser les transports en commun (une seule voiture pour 10 foyers)

 

Photos et détails sur demande dès réception d’un mel parlant de vous et de vos projets, à envoyer à Brigitte.Cassigneul – gmail.com 

 

Source : https://lesmandarines.wordpress.com/coloc-senior/mandarines-72/

 

 

Pour plus d’information :

https://partagetoit.files.wordpress.com/2012/12/livreblanc_hp.pdf

Repost 0