Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 11:55

 

 

 

Publié le 12 juillet 2017 par Collectif Chartres de Bretagne

 

Contrairement à ce qu’affirment Enedis et la presse, les compteurs Linky ne sont pas inoffensifs. Depuis des mois, on ne cesse de nous répéter que le CPL s’arrête au compteur et qu’il ne rentre pas dans les logements. Or, l’agence d’état, le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment), vient récemment de publier des mesures sur les compteurs Linky. L’ANSES, autre agence gouvernementale, a profité de ces mesures pour mettre à jour son rapport sur les compteurs Linky.

Les compteurs Linky ne sont pas inoffensifs

Dans sa conclusion, l’ANSES indique qu’elle recommande la possibilité d’installer des filtres permettant d’éviter la propagation des signaux CPL à l’intérieur des logements !!!!


L’ANSES confirme enfin que le CPL rayonne dans les logements.

 

De plus, l’ANSES, se basant sur les mesures du CSTB, indique que les trames CPL augmentent sensiblement la nuit, qu’il s’agisse de leur fréquence ou de leur durée. Pourtant Enedis nous dit qu’il n’y a qu’une petite transmission par jour !!!!

Les compteurs Linky ne sont pas inoffensifs

Et pour couronner le tout, l’ANSES précise qu’il y a très peu de publications dans le monde relatives aux effets sanitaires potentiellement générés par les compteurs communicants. Malgré tout, l’ANSES considère qu’il n’y a pas de danger, mais elle souhaite poursuivre les études … au cas où !

Les compteurs Linky ne sont pas inoffensifs

L’étude du CSTB, réalisée in-situ sur quelques logements dans la banlieue de Grenoble, confirme clairement que même les personnes n’ayant pas de compteur Linky reçoivent les rayonnements du CPL générés par les Linky et concentrateurs du voisinage proche.

Les compteurs Linky ne sont pas inoffensifs

Confirmation explicite que les trames CPL circulent, et donc rayonnent, sur l’ensemble du réseau électrique d’un transformateur de quartier. Leur nombre, sous-estimé, est de l’ordre de 4 à 10 par minute, soient 5 760 à 14 400 par jour et par logement.

Les compteurs Linky ne sont pas inoffensifs

 Le CSTB fournit un graphique sur les mesures réalisées. Or, afin de minimiser l’impact négatif de ces chiffres sur la population, le graphique utilise une échelle logarithmique. Ce principe mathématique permet d’afficher sur un même graphique, des petites et des grandes valeurs, mais il ne respecte pas l’échelle des valeurs. Si on n’y prête pas attention, il est facile de se faire berner.

 

En effet, à première vue, la différence visuelle entre la mesure sans Linky et la mesure avec Linky est de l’ordre du double, mais dans la réalité elle est largement supérieure comme vous pourrez le voir sur le graphique sans échelle logarithmique que nous avons refait.

Les compteurs Linky ne sont pas inoffensifs

Graphique à l’échelle normale (fournit par le collectif)  Résultat, la différence n’est plus du double mais … 210 fois plus élevée ! Si on avait voulu nous mentir, on ne s’y serait pas pris autrement !

Les compteurs Linky ne sont pas inoffensifs

Pour expliquer ce graphique, il y a eu 4 lieux de mesures dans le logement :

- Près du compteur électrique (mesure A)

- Dans la salle de jeu (mesure B)

- Dans le salon (mesure C)

- Dans la chambre d’enfant au second niveau (mesure D)

Pour chaque lieu, 5 mesures différentes ont été réalisées :

- Sans compteur Linky dans le logement ni chez les voisins

- Sans compteur Linky dans le logement, mais avec des compteurs Linky dans le voisinage

- Avec le compteur Linky dans le logement et augmentation moyenne du rayonnement CPL par Enedis pour voir les effets

- Avec le compteur Linky dans le logement et forte augmentation du rayonnement CPL par Enedis pour voir les effets

- Avec le compteur Linky dans le logement, déploiement terminé dans le voisinage

 

Bilan, on constate que le déploiement du Linky augmente sensiblement le niveau de champ d’induction magnétique, mesuré en µT (micro Tesla). L’ANSES et le CSTB indiquent que les valeurs sont largement inférieures aux normes en vigueur, mais n’oublions pas que les normes en France font partie des plus élevées des pays occidentaux et surtout que la norme correspond, non pas à un seuil à ne pas dépasser pour éviter les risques sur la santé, mais le seuil où l’on est certain que les risques sont avérés. Le seuil de sécurité pour la santé étant bien inférieur aux normes en vigueur, mais là, nos agences nationales se gardent bien de vous le préciser.

 

Le CPL rentre même dans les logements de personnes qui n’ont pas le Linky, mais les champs d’induction magnétiques mesurés sont toutefois très inférieurs à ceux disposant du Linky. comme vous pouvez le constater dans le tableau des mesures réalisées par le CSTB.

 

- Pour un logement sans compteur Linky mais dont le voisinage est équipé de compteurs communicants, les champs d’induction magnétiques sont entre 4 et 28 fois plus élevés.

 

- Les champs d’induction magnétiques sont entre 12 et 210 fois plus élevés avec un compteur Linky que sans compteur Linky !!!

 

Les compteurs Linky ne sont pas inoffensifs

La position des agences d’état commence à être plus « pondérée » qu’elle ne l’était les mois passés, on peut supposer que les cadres de ces agences commencent à se prémunir contre d’éventuels procès.

 

Télécharger la version PDF de cet article.

 

 

 

Source : https://collectifchartresdebretagne.wordpress.com/2017/07/12/les-compteurs-linky-ne-sont-pas-inoffensifs/

Repost 0
Published by