Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 19:20


 


 

Par Gilbert Charles, publié le 23/04/2009 12:59 - mis à jour le 23/04/2009 17:24


Alors que s'ouvre aujourd'hui à Paris le "Grenelle des ondes", le Syndicat de la médecine générale (SMG) lance une pétition demandant un "respect strict du principe de précaution" concernant les effets sur la santé des antennes de téléphonie mobile et l'usage du portable. Questions au Dr Elisabeth Maurel Arrighi, médecin parisienne membre du SMG.

 

Pourquoi cette pétition?

 

Nous avons ressenti le besoin de faire entendre une parole qui ne soit pas celle des opérateurs et de constructeurs de mobiles, lesquels ne managent pas leurs efforts de lobbying pour influencer les pouvoirs publics. Sur de nombreux sujets touchant à la santé, les institutions officielles ont toujours eu chez nous un train de retard, qu'il s'agisse de la contraception, de la toxicomanie, de l'infection par le virus du sida ou de l'amiante. Nous pensons qu'il en va de même avec les effets secondaires de la téléphonie mobile. Les évidences médicales s'accumulent sur ce sujet: tous les neurochirurgiens ont constaté une augmentation des cancers du cerveau, justement dans la région pariétale, du côté où l'on tient les appareils. Mais on continue d'entendre des voix d'experts soi-disant avisés qui continuent à nier l'évidence.

 

Vous parlez de désinformation...

 

En France, il n'y a pas de culture de l'expertise indépendante : les industriels et les constructeurs lient des liens privilégiés avec les spécialistes qui sont à la fois juges et partie. Courtisés par les groupes privés pour donner des avis consultatifs, ils perdent toute objectivité. L'industrie pharmaceutique organise des voyages exotiques pour les professeurs de médecine et les journalistes afin de faire la promotion de leurs produits, mais se garde par ailleurs de publier les résultats complets des essais cliniques quand ils sont négatifs. Les firmes agro-alimentaires font de même avec les OGM, et les opérateurs de téléphonie avec les dangers sanitaires des champs électromagnétiques...

 

Vous avez des exemples concrets de ce genre de collusion?

 

L'Académie de médecine a publié le 3 mars dernier un communiqué mettant en garde contre "une interprétation subjective du principe de précaution" à propos des antennes, avant même de mettre en place un groupe de travail censé réfléchir à cette question. Un des membres de ce groupe n'est autre que le Pr André Aurengo (chef du service de médecine nucléaire à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière), qui multiplie les discours rassurants sur les effets sanitaires des champs électromagnétiques. Or il se trouve que ce dernier fait partie du conseil scientifique de Bouygues Telecom: comment peut-on à la fois toucher des émoluments d'un réseau mobile et se prononcer sur les risques du mobile? De même qu'on retrouve le même professeur Aurengo au conseil d'administration d'EDF, où il se prononce apparemment sans états d'âme sur l'innocuité des champs magnétiques induits par les lignes électriques haute tension. Vous avez dit indépendance?

 

 

Pétition en ligne: http://www.pratiques.fr/Ondes-electromagnetiques-et.html

 

Source : http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sante/antennes-relais-appel-au-respect-du-principe-de-precaution_756055.html?xtor=RSS-184

 

 

Repost 0