Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 05:56

Vendredi 26 juin 2009

 

 

LGV. Le Cade estime que le récent débat a eu pour conséquence d'affaiblir RFF

                                    Victor Pachon : « Nous pouvons gagner contre la LGV ». (Photo B. L.)


Les derniers rebondissements concernant le projet de Ligne grande vitesse _ en bref l'opposition à la voie nouvelle claironnée de Michèle Alliot-Marie suivie d'un débat virulent entre pros et anti, le tout ponctué par l'arbitrage du Premier ministre, François Fillon, favorable à la voie nouvelle _ ne font que renforcer la détermination du Collectif des associations de défense de l'environnement (Cade). Victor Pachon, son porte-parole, estime que Réseau ferré de France connaît « pratiquement une situation de chaos ».

« L'affaire MAM agit comme un simple révélateur, poursuit-il, révélateur d'une fronde des élus [...] RFF nous annonçait le projet bouclé, patatras, tous les paramètres sont au rouge. » Le Cade dénonce maintenant la confusion du débat alimenté par une succession d'annonces : « RFF revoit même la fonctionnalité des lignes. Il se mêle les pinceaux volontairement, la confusion règne. » Cela restera insuffisant pour justifier la nouvelle voie, promet le collectif, « même si les grands du BTP veulent imposer leur projet ».

Une brèche

Le collectif repère un autre avantage au coup de fièvre. Il a ouvert « une première brèche dans le front LGV [...] Elle aura permis de constater que RFF admettait que les voies existantes ne seraient pas saturées avant 15 ou 20 ans minimum ». Victor Pachon admet que ce débat très technique est complexe à suivre : « C'est vrai, nous sommes parfois à la limite du ch...., mais on ne peut pas nous accuser de cacher quelque chose. Nous devons ça aux populations. »

Le débat porte aussi sur l'aménagement des voies actuelles : « Nous relevons ce défi même si, apparemment, tout nous oppose aux riverains. En fait, notre projet c'est 90 trains quotidiens, 45 dans chaque sens, celui de RFF 120, 60 dans chaque sens. Notre intention est de nous adresser directement aux riverains en leur disant, avec, sans nous, et même contre nous, organisez-vous ! »

Un référendum

Les étapes à venir sont déjà écrites. Didier Rouget les énumère : « Nous attendons la contre-expertise fin juillet ; à l'automne nous allons organiser une grande mobilisation en appelant population, élus, acteurs sociaux, etc ; en 2010, nous profiterons les élections régionales pour organiser d'autres référendums. » Une quatrième action est déjà lancée. Le Conseil régional a lancé une pétition sur internet pour rassembler tous les partisans de la nouvelle ligne LGV. « Nous aussi nous lançons une pétition sur internet, nous verrons bien qui sortira vainqueur ».

www.voiesnouvellestgv.webou.net

Auteur : D. B.-S

Repost 0