Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 09:11


                         Exigeons de notre mairie la disparition du désherbage chimique des rues d'Hendaye.



Journal  SUD OUEST Lundi 24 Novembre 2008



ENVIRONNEMENT.

 

Améliorer les pratiques de désherbage

afin de mieux préserver l'eau

                                 

                                                          

Une réunion d'information était récemment organisée pour le canton de Saint-Martin-de-Seignanx à la ferme d'Arremont.


Soucieux de préserver la richesse et la qualité de l'eau du département, le conseil général des Landes et l'association des maires des Landes ont engagé conjointement une démarche préventive relative à l'emploi des produits phytosanitaires par les collectivités.


Le programme départemental a été présenté par Lionel Causse conseiller général du canton et président de la commission environnement du conseil général, aux élus du canton et aux personnels techniques des mairies.


Personnels et équipements

Ce programme se décline en plusieurs volets : Organisation de sessions de formation des agents applicateurs des collectivités ; Conception et diffusion de documents pédagogiques en vue de la mise en oeuvre des plans de désherbage ; Soutien financier à l'amélioration des pratiques d'entretien des espaces publics : mise en place d'un règlement d'aide financière pour l'acquisition d'équipement par les collectivités ; Information et assistance auprès des collectivités : méthodes alternatives au désherbage chimique et planification de l'entretien des espaces publics au moyen du plan de désherbage.


Exemplarité du conseil général : par la formation de ses agents concernés et l'acquisition d'équipements pour le désherbage thermique. Fin 2008 ce sont 105 agents du conseil général qui ont suivi cette formation en interne.


Sur le canton de Saint-Martin-de-Seignanx, 4 communes (Saint-André de Seignanx, Saint-Barthélémy, Saint-Laurent de Gosse, Tarnos) sur les 8 ont envoyé au moins un agent en formation. Pour le moment, aucune des collectivités du canton n'a sollicité de subvention du conseil général pour l'aide à l'équipement.

 

Auteur : C P

 


Repost 0