Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 07:37


 
 

 

29/08/2009

Goizeder TABERNA


La réunion réalisée jeudi à la sous-préfecture a mis de nouvelles données sur la table, mais le débat, lui, n'a pas changé. Il est vrai que la décision de placer la gare au coeur de Bayonne remporte l'approbation de la majorité des élus, mais la création d'une nouvelle voie ne convainc toujours pas les élus des trois communautés de communes touchées par la nouvelle ligne qui pointent le manque d'information.

 

«Je ne sais pas si on ne nous explique pas bien ou si le projet contient des incohérences...», confie le maire de Saint-Jean-de-Luz Peyuco Duhart. Il relève le manque de chiffres communiqués par RFF. Alain Iriart, conseiller général et maire de Saint-Pierre d'Irube affirme que les représentants de RFF «reconnaissent qu'ils ont de nombreux doutes sur les chiffres du trafic du fret». Ils annonçaient la saturation des voies actuelles pour 2015, aujourd'hui, ils la prévoient pour 2050, selon lui.

 

Par ailleurs, le maire de Saint-Jean-de-Luz souhaiterait avoir des explications sur la priorité donnée au fret sur le territoire français, alors qu'elle est donnée au transport des voyageurs sur le territoire espagnol. Et d'ajouter : «La question du tracé de la nouvelle LGV n'a pas beaucoup avancé si ce n'est qu'il s'est déplacé plus à l'Est, mais sur le plan technique rien du tout». Il demande plus d'information avant de se prononcer sur ce tracé.

 

Le maire de Biriatou et président de la Communauté de communes Sud Pays Basque, Michel Hiriart, précise que le périmètre d'étude présenté par RFF s'est nettement réduit au niveau de Saint-Pierre d'Irube et de Mouguerre. Bien qu'il soit en faveur des tunnels, lui aussi préfère attendre avant de débattre sur le tracé d'une nouvelle voie. Les 29 maires des communes qui pourraient être traversées par la LGV attendent l'étude réalisée par le cabinet suisse sur les possibilités qu'offrent les voies actuelles.

 

Elus et associations

Alain Iriart, lui, ne croit pas à la possibilité de faire passer la LGV par des tunnels, «c'est une idée que l'un veut répandre pour calmer les élus». Le conseiller général est pour le rapprochement des élus avec les associations environnementales et n'écarte pas d'autres modes de sensibilisation de la part des élus pour se faire entendre.

 

De leur côté, les associations ont déjà annoncé une manifestation avant la fin de l'année et ont organisé une réunion le 4 septembre à 18 heures à la MVC du Polo Beyris. Selon le Cade, le bilan de cette réunion est clair : la nouvelle ligne s'adresse à trois TGV par sens et par jour et le reste est consacré à un fret qui décline sans cesse et atteindrait 40 trains consacrés au fret par sens. Victor Pachon du Cade conclut : «la nouvelle ligne est donc inutile».

 

 

Source : http://www.lejpb.com/paperezkoa/20090829/154059/fr/Les-elus-touches-par-LGV-plaignent-confusion-dans-les-donnees-RFF

Repost 0