Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 17:56
 


 

REACTION DU COLLECTIF « ASCAIN LGV NI ICI NI AILLEURS »

 

Ascain, le 11 janvier 2010

 

Le Collectif Ascain LGV NI ICI NI AILLEURS prend acte du choix de fuseaux de Réseau Ferré de France concernant le projet de LGV Sud Europe Atlantique.

 

Nous réaffirmons notre totale opposition à  ce projet, car si pour la commune d’ASCAIN le tracé à l’Est est abandonné, épargnant en grande partie le Massif protégé de la RHUNE, le tracé à l’Ouest de la commune touche de nombreux  particuliers, des exploitations agricoles, la zone artisanale de Lanzelai ainsi que les barthes de la Nivelle classées Natura 2000.

 

  • Car  INUTILE, bâti sur le postulat de la saturation de la voie existante dans les prochaines années et de la nécessité de la construction d’une LGV. Ceci est un MENSONGE car deux études réalisées par des cabinets indépendants, dont l’étude Citec de 2009, démontrent le contraire et affirment que les voies existantes peuvent absorber la totalité du trafic pour les 50 prochaines  années.

 

  • Car DESTRUCTEUR pour l’environnement, avec atteinte de la biodiversité, des écosystèmes forestiers et aquatiques. A-t-on évalué seulement le bilan carbone d’un tel projet avec ces tunnels, ces remblais, ces tranchées et ces viaducs ? Projet par ailleurs destructeur pour l’agriculture, pour l’économie locale, pour les liens sociaux. L’évolution technologique  ne vaut que si elle prend en compte l’homme dans son environnement, on peut alors parler de progrès, mais si elle n’intéresse que l’homme au dépend de son environnement, c’est alors une régression. Alors halte aux projets destructeurs.

 

  • Car COUTEUX, avec encore et toujours plus d’emprunts pour l’Etat, les Régions et les Communes, emprunts que nous paierons mais que nos enfants paieront également.

 

Pour toutes ces raisons, nous appelons tous les AZKAINDAR, au côté du CADE et toutes les associations des communes touchées, à participer massivement  au rassemblement transfrontalier du 23 janvier 2010, 16h00 à HENDAYE,  contre ce projet de LGV Sud Ouest Atlantique.

 

Appel à manifester contre le projet LGV le 23 janvier 2010.

 

Les partis politiques Abertzaleen Batasuna et Aralar souhaitent montrer leur soutien à la manifestation organisée par de nombreuses organisations et associations de défense de l'environnement contre le projet d'une nouvelle ligne à grande vitesse au Pays Basque.

 

En fait, les états espagnol et français s'obstinent à nous imposer ce projet démesuré avec l'accord des gouvernements basque, navarrais et du Conseil Régional d'Aquitaine. Les responsables politiques d'Iparralde et d'Hegoalde essaient de nous tromper en minimisant la véritable magnitude de ce projet: aucune concertation avec la population d'Hegoalde ou alors organisation d'une enquête publique en Iparralde mais dépourvue d'un vrai débat.

 

Ce projet fondé sur le modèle actuel de développement non durable aura des conséquences dramatiques tant sur le domaine environnemental que sur le plan économique au détriment des institutions et de la population du Pays Basque. Ainsi, quel que soit le trajet choisi, les basques voient une fois de plus leur droit à la libre décision bafoué, d'autant plus que nous devrons payer de notre poche un projet que nous n'avons pas choisi.

 

Cependant, une autre politique de transport plus adaptée aux besoins de la population est tout à fait envisageable: en améliorant les lignes ferroviaires actuelles, en créant de nouvelles liaisons entre nos différentes villes et villages. En un mot, en respectant l'agriculture locale, l'économie et les rapports sociaux entre les citoyens.

 

En conséquence, les partis politiques Abertzaleen Batasuna et Aralar demandent fermement aux gouvernements français et espagnol de prendre en considération les avis et propositions avancées par les élus et les habitants en désaccord avec ce projet et finalement de mettre en place une autre politique concernant les transports au Pays Basque.

 

Les citoyens basques sont à nouveau sollicités pour participer à la manifestation du 23 janvier à 16:00, à la gare d'Hendaye, pour clamer haut et fort leur désaccord avec le projet de LGV.

 

Oui-aux-infra-structures-Non-aux-megalo-structures---1.jpg

RFF persiste et signe

Ce début de semaine a été marqué par l’annonce officiel par RFF du fuseau retenu pour le passage de la futur LGV. A travers cette annonce, RFF persiste et signe : le projet de LGV au Pays Basque est bel et bien en marche.

Malgré les contre-expertises qui montrent que ce projet est inutile, face à la multiplication des comités locaux qui expriment leur désaccord total  avec la LGV et en dépit des nombreuses mobilisations, RFF compte mener à bien ce projet inutile et destructeur (aussi bien environnementalement que socialement) pour l’ensemble du Pays Basque.

 

Le 23 janvier 2010, tous à Hendaia !

La manifestation du 17 octobre 2009 réunissant près de 12 000 manifestants à Baiona n’a apparemment pas calmé les ardeurs de RFF et de la poignée d’élus locaux et de promoteurs privés qui soutiennent la LGV. C’est pourquoi, nous appelons tous les jeunes et moins jeunes à participer activement au grand rassemblement du 23 janvier à Hendaia.

 

La lutte continue !

Mais, le combat ne s’arrête pas au 23 janvier : c’est uniquement à travers une lutte acharnée que nous ferons définitivement reculer RFF. Seule une lutte efficace nous permettra de gagner : organisons-nous localement, interpellons les élus à chaque occasion, exigeons le retrait immédiat et sans condition de ce projet !

 

 SEGI

 


 

Repost 0