Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 14:59

 

 

iter-robot.jpg

 

 

 

 L'Observatoire du nucléaire propose 5 plans
de fermeture des réacteurs nucléaires français


 La sortie du nucléaire peut être atteinte dès 2020


 

Les plans de sortie


 

Pendant 25 ans, il nous a été dit que la catastrophe de Tchernobyl était de la faute des Soviétiques et ne pouvait se produire dans un de ces pays à la technologie moderne, comme les USA, la France ou le Japon.


Aujourd'hui, le pire est encours à Fukushima… et il n'est plus possible d'accuser les Soviétiques. De fait, il désormais incontestable - pour ceux qui en doutaient - que la catastrophe nucléaire peut se produire en France, d'autant que les réacteurs français sont vieillissants et donc encore plus dangereux.


Il s'agit donc d'une course contre la montre : il faut fermer les réacteurs avant un Fukushima français. Une bonne opportunité consiste à fermer les réacteurs lorsqu'ils arrivent à 30 ans de fonctionnement, c'est-à-dire la durée de vie évoquée par EDF à l'origine, au moment du dépôt des demandes de mise en service.


Et ce d'autant que, pour faire fonctionner ses centrales au-delà de 30 ans, EDF a prévu de dépenser 600 millions d'euros par réacteur, soit 35 milliards… qui peuvent donc être immédiatement versés dans les plans d'économie d'énergie et de développement des énergies renouvelables.


Voici donc 5 propositions de calendrier de fermeture des réacteurs nucléaires français. 

La première est l'application mécanique de la fermeture des réacteurs arrivés à 30 ans de fonctionnement. Elle implique la fermeture immédiate de 13 réacteurs (ayant déjà atteint cette limite) et de 8 autres en 2011. Sachant que les derniers réacteurs français mis en service sont relativement récents, la sortie du nucléaire ne serait effective qu'en 2028, c'est-à-dire dans 17 ans : une durée extrêmement longue pour qui est conscient que la catastrophe peut se produire dès demain matin.


La seconde prend en compte le fait que l'élection présidentielle a lieu en 2012 et retarde donc les fermetures de deux  ans, en échange cependant d'une accélération du rythme des dernières fermetures , ce qui permet d'atteindre la sortie du nucléaire en 2025, c'est-à-dire en 13 ans après l'élection présidentielle.


La troisième proposition est une adaptation de la seconde, proposant un "lissage" des 21 premières fermetures en 7 par an, en "échange" du regroupement des 6 suivantes en une année au lieu de 2 : la sortie du nucléaire est aussi atteinte en 2025.


La quatrième proposition consiste en la fermeture de 5 réacteurs chaque année (et les 3 derniers pour finir), ce qui permet de rationaliser l'effort de sortie du nucléaire, en fermant un peu moins vite un certain nombre de réacteurs mais en terminant le processus en 2023, soit 11 ans après l'élection présidentielle de 2012.


La cinquième proposition, la plus raisonnable au vu du drame en cours à Fukushima, consiste en la fermeture de 7 réacteurs chaque année (et les 2 derniers pour finir), ce qui permet terminer le processus en 2020, soit 8 ans après l'élection présidentielle de 2012.


Pour l'Observatoire du nucléaire, il est indispensable que la sortie du nucléaire soit d'abord décidée, et qu'ensuite les décisions appropriées soient prises pour assurer la production électrique nécessaire aux ménages et à l'économie, en éliminant de fait au passage les gigantesques gaspillages qui ont lieu en France.


Si c'est l'inverse qui est décidé, à savoir essayer de développer les alternatives et ne sortir du nucléaire que "lorsque la situation le permettra", il est évident que les efforts nécessaires ne seront pas faits, que la sortie du nucléaire ne sera pas au rendez-vous, et que la France sera de fait condamnée à subir une catastrophe nucléaire.


La majeure partie du parc nucléaire français a été construite en moins de 10 ans, il est donc possible de faire le chemin inverse en moins de 10 ans, à condition de faire preuve pour sortir du nucléaire du même volontarisme que celui qui a été de mise pour imposer l'atome en France.


 

Source : http://observ.nucleaire.free.fr/5-plans-fermeture-reacteurs-francais.htm

 

Repost 0