Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 12:38

 

 

 

2012-03-30 CG-Vaucluse 6591-300x199

 

Nouvelle action du Collectif antinucléaire de Vaucluse


 Invisible, inodore, sans saveur la radioactivité exécute sournoisement son implacable oeuvre de mort.Au regard de ce crime sanitaire les scandales de l’amiante, du sang contaminé, de la vache folle, du « médiator », des pesticides et autres OGM ne sont rien. 


Pourtant les élus du département refusent toujours de combattre le crime et de protéger la population et les territoires. Ils refusent de faire analyser les eaux délivrées à la population ou utiliser en agriculture ainsi que l’air, ils refusent de se prononcer pour l’arrêt immédiat des installations nucléaires civiles et militaires du triangle de la mort nucléaire Tricastin-Cadarache-Marcoule.


Afin de rendre palpable l’invisible et obliger les élus départementaux à prendre conscience de la réalité du nucléaire et de ses atteintes quotidiennes à la santé, les militants du Collectif antinucléaire de Vaucluse encerclent depuis 9h30 ce vendredi 30 mars 2012 le Conseil Général. Ils sont en train de disposer tout autour de l’édifice des fûts radioactifs, de procéder à l’épandage de lisier de porcs, d’installer des photos de victimes de Tchernobyl et Fukushima, de proposer un livre de condoléances, de déployer des banderole stigmatisant les élus pour « non-assistance à personne en danger ».


Les militants du CAN84 sont porteurs d’une pétition exigeant la « fermeture immédiate des 4 réacteurs du site nucléaire du Tricastin » signée par plus de 7500 vauclusiens et vauclusienne.


Ils entendent remettre aux élus départementaux un projet de délibération à adopter sans attendre par le Conseil Général, délibération exigeant au vue du crime nucléaire à l'oeuvre en France l'arrêt immédiat, inconditionnel et définitif du nucléaire, la fermeture des installations nucléaires et l'inscription dans la Constitution française de l'interdiction de recourir au nucléaire sous toutes ses formes.


Et face au constat de l’ignorance ou de l’indifférence des Conseiller-e-s Généraux les antinucléaires viennent aussi remettre à chaque conseiller-e général-e un « QCM nucléaire à l’usage des béotiens ». 35 questions soumises aux élus afin de tester le niveau de connaissances et de compétences de ceux qui exerce le pouvoir.


 

Source : http://www.sxminfo.com/2012/03/30/le-conseil-general-de-vaucluse-cerne-par-la-radioactivite/

 

Repost 0