Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 17:45

 

 

641195_crapaud_foto610x342.jpg

 

 

RÉDACTION 13/04/2012

Ce dimanche, l'association Hegalaldia va lancer un grand chantier d'identification et d'échantillonnage d'amphibiens sur la D918 à la hauteur d'Ascarat.

 

L'association de protection de la nature Hegalaldia va lancer ce dimanche 15 avril un grand chantier d'identification et d'échantillonnage d'amphibiens sur la D918 à la hauteur d'Ascarat, dans le cadre de son programme Stop-Impact.

 

L'objectif de ce travail, à terme, est d'initier la mise en place de crapauducs qui permettront à ces amphibiens de traverser en toute sécurité. "Tous les ans, en période prénuptiale (mars-avril), des centaines d'amphibiens se font écraser sur cette route qui sépare leurs zones d'hivernage et la Nive où ils se reproduisent," explique l'association dans un communiqué. "Réduisant fortement leurs effectifs, cette hécatombe est également préjudiciable à la biodiversité en général. Par ailleurs, la chaussée rendue glissante par les cadavres peut être dangereuse pour les automobilistes".

 

Dans un premier temps, Hegalaldia va mettre en place entre 200 et 500 mètres de barrières temporaires le long de la route pour que les amphibiens qui voudraient traverser tombent dans des seaux préalablement enterrés. Tous les matins durant un mois, ils prélèveront les individus ainsi capturés pour les identifier, les compter et les déposer de l’autre côté de la route. Ce premier travail d'échantillonnage effectué, ils mettront en place des préconisations d'aménagements durables de crapauducs qui passeront par les buses d'évacuation des eaux déjà présentes sous la route.

 

Parallèlement, un autre projet de passage à amphibiens sera initié sur la D19 en direction d'Iraty, dans une zone également identifiée comme "à forte mortalité" en période prénuptiale. Ces deux sites sont classés Natura 2000 et font donc partie d'un ensemble d'espaces naturels européens remarquables par la rareté ou la fragilité de leurs espèces sauvages et de leurs habitat.

 


Source : http://www.eitb.com/fr/infos/environnement-et-science/detail/867309/vers-mise-place-premiers-crapauducs-du-pays-basque-nord/

Repost 0