Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 12:37

 

 

necrocarburants.jpg

 

 

mercredi 18 avril 2012

 

Entre 2001 et 2010, la consommation d’huiles végétales en Europe est passée de 13,3 à près de 22 millions de tonnes. Cette augmentation est principalement due au détournement de la majeure partie de la production européenne d’huile végétale au profit des agrocarburants. L’Europe se trouve, dès lors, contrainte d’accroître ses importations en provenance des pays du Sud

 
Un récent rapport des Amis de la Terre, « Huile de palme : vivre ou conduire, il faut choisir »,révèle les ravages de cette pression croissante, à travers l’exemple du Libéria notamment. Les monocultures industrielles de palmiers à huile pourraient ainsi couvrir plus de 5 % de la surface totale de cet Etat africain, remettant en question la sécurité alimentaire et environnementale du pays.

Implantée au Libéria, la puissante compagnie malaisienne Sime Darby s’efforce de développer ses exportations vers l’Europe pour profiter de la demande croissante en huile de palme. L’opacité des tractations entre le gouvernement libérien et le géant malaisien assure à ce dernier une main mise sur les terres. Ces agissements sont une illustration de plus de la politique d’accaparement des terres menée par les grands industriels au sein des pays du Sud. Bon nombre de pays africains font les frais de la forte expansion des palmiers à huile, à l’instar du Ghana, du Cameroun, du Congo et de l’Ouganda.

En France, suite à une forte mobilisation locale, Sime Darby a suspendu son projet d’usine à Port la Nouvelle, dans l’Aude, réfléchissant probablement à un autre lieu d’implantation. De fait, la menace guettera tant que l’Europe s’obstinera en faveur du développement des agrocarburants, dont même leurs promoteurs, tels que l’Ademe, reconnaissent désormais les méfaits



203 millions d’hectares de terres spoliés aux petits paysans


A des fins agricoles, d’exploitation minière ou pétrolière, pour la production d’agrocarburants ou l’aménagement d’infrastructures (barrages etc.), l’accaparement de terres, au détriment des communautés paysannes qui en dépendent, sévit partout dans le monde. Selon les ONG, au moins 203 millions d’hectares de terres, soit près de quatre fois la taille de la France métropolitaine, seraient concernés par ce phénomène. En février 2011, plus de 900 associations ont signé l’Appel de Dakar contre l’accaparement de terres pour aider ces communautés isolées, généralement sans recours juridique.

En France comme ailleurs, les militants défendent un meilleur encadrement juridique des activités des entreprises ainsi qu’un renforcement des droits fonciers des communautés. Une première étape en ce sens se jouera en mai prochain avec l’adoption et la mise en œuvre des « Directives Volontaires sur la gouvernance responsable des régimes fonciers des terres, pêches et forêts ». Elles résultent de négociations tenues en mars dernier, à Rome, dans le cadre du Comité sur la Sécurité Alimentaire mondiale (CSA.)

 


 Cécile Cassier




source : http://naturealerte.blogspot.fr/2012/04/18042012monde-agrocarburants-piller-les.html

 

 

Repost 0