Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 15:57

 

 

photos-14-1318-800x800red.jpg

 

C’est un document officiel signé de Laurens Jan Blinkorst coordinateur du projet pour la Commission Européenne  qui le dit


 Son Rapport annuel d’activité 2012-2013 pour le Projet Prioritaire 6 contient une information qui bouleverse les données du problème. il révèle que dans la troisième des réunions de l’organisme dénommé « Plateforme du corridor Lyon-Turin (PCLT) », les participants « sont convenus de la nécessité de réactiver la ligne existante pour qu’elle devienne l’axe ferroviaire principal pour le transport des marchandises entre la France et l’Italie » (p. 11). Il s’agit d’une décision qui change complètement les objectifs prévus pour le projet, puisque le transport de fret est l’un des piliers du Lyon-Turin.


Pourquoi ont-ils changé d’avis ? Parce que, poursuit le coordinateur, « le point de vue partagé est l’impossibilité politique de proposer la construction d’une nouvelle ligne sans avoir entrepris tous les efforts possibles pour rétablir la ligne existante comme artère principale de transport après les travaux d’élargissement du tunnel ferroviaire Fréjus/Mont Cenis ».


Le rapport de Laurens Jan Blinkorst donne ainsi raison aux opposants du Lyon-Turin qui ont toujours démontré que l'utilisation optimale de la ligne ferroviaire historique du Mont Cenis permettait un report conséquent des camions sur l'autoroute Ferroviaire Alpine (AFA), et par conséquent l'inutilité de la Nouvelle Ligne Ferroviaire Lyon-Turin Pour autant il ne suffit pas d'avoir raison pour arrêter ce Grand Projet inutile Imposé (GPII), tant les lobbys pro Lyon-Turin qui s'exercent à tous les niveaux des institutions locales, nationales, Européennes, sont puissants, et tant que les décideurs publics, faisant fi du bon sens, soutiennent ce projet. Ils annoncent maintenant que l'entreprise qui devrait réaliser les travaux de galerie de reconnaissance intégrée au tunnel de base entre les descenderies de St Martin la Porte et La Praz a été choisie, en faisant le choix de la gabegie des deniers publics pour financer ce projet pharaonique.

http://www.lemoniteur.fr/147-transport-et-infrastructures/article/actualite/24503086-lyon-turin-spie-batignolles-realisera-les-ouvrages-de-reconnaissance-de-la-descenderie-de-saint-mart


il faut aussi une mobilisation des citoyens: l'occasion leur en est donné lors des élections Européennes en sanctionnant les listes des candidats pro Lyon-Turin et en soutenant à contrario les candidats qui ont pris clairement position contre ce projet, car sans financement Européen ce projet tombe à l'eau

 


Source : No Tav Maurienne

 

Repost 0