Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 18:20

 

 

LGV-sncf-630x0.jpg

L'association ASLCG a déposé une motion dans le cadre de l'enquête d'utilité publique relative à la ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse (GPSO).


Dans le cadre de l'enquête publique relative à la ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, l'association ASLCG qui lutte contre le tracé a déposé une motion.

 

Dernière mise à jour : 04/12/2014 à 18:13


«Ce sont les derniers jours pour participer à l’enquête publique sur les projets de LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux Dax» rappelle dans un communiqué l’Association de Sauvegarde des Landes et Coteaux de Gascogne (ASLCG) qui lutte contre le tracé. Elle regroupe 600 adhérents et a déposé une motion de 11 pages «pour contribuer à cette enquête publique».


Déficit

«Notre association a pourtant décidé de croire une fois de plus que la démocratie n’est pas un vain mot, argumente Annie Raigné, secrétaire adjointe. La question nous intéresse en tant que citoyens car elle va peser de 12 à 14 milliards d’euros sur les finances publiques, donc sur chacun d’entre nous. La SNCF et RFF présentent un déficit de 43 milliards d’euros.»


Développer et entretenir le réseau existant

«Ce projet de LGV n’est pas viable financièrement, poursuit-elle, des études l’ont démontré. Le rapport de la Cour des comptes pointe les difficultés. Il vaut mieux concentrer les moyens sur le développement et l’entretien du réseau existant. Notre association lutte depuis des années contre le tracé de la LGV. Dans notre région, la réalisation de l’autoroute A 65 Bordeaux/Pau connaît de grosses difficultés financières et cela devrait faire réagir sur l’opportunité de ces grands travaux inutiles qui ne rapportent qu’aux multinationales du BTP.»

 


Source : http://www.lerepublicain.net/lgv-motion-de-lassociation-de-sauvegarde-des-landes-et-coteaux-de-gascogne_22947/

 

Repost 0