Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 13:47

 

 

Hsl4 Antwerpen-Noord

 

 

18/11 | 17:25 | Les Echos

Les deux exploitants de la ligne à grande vitesse reliant Amsterdam et Anvers, NS et KLM, ont appelé le gouvernement néerlandais à l'aide. Il a promis 300 millions d'euros.

Nouveau fiasco financier pour les chemins de fer néerlandais. Après les dérapages budgétaires de la liaison de fret ferroviaire reliant Rotterdam à la Ruhr allemande, la Betuwelijn, c'est au tour de la ligne à grande vitesse (LGV) entre Amsterdam et Anvers de virer au cauchemar pour ses deux exploitants. Regroupées au sein du holding High Speed Alliances, NS, la société des chemins de fer des Pays-Bas, et la compagnie aérienne KLM ont appelé à la rescousse le gouvernement néerlandais. Le ministère de l'Infrastructure va ainsi débloquer 300 millions d'euros supplémentaires pour sauver la situation. En contrepartie, cinq lignes régionales exploitées par la NS risquent de tomber aux mains de concurrents privés.

5 milliards d'euros de coût

Spécialement aménagée pour le passage du Thalys, supposé mettre Paris à 3h20 d'Amsterdam en passant par Anvers, la LGV assure aussi une liaison par train à grande vitesse entre la capitale néerlandaise et Rotterdam. Or, du fait du surcoût des billets par rapport aux lignes rapides classiques, ce train est déserté par les voyageurs, avec un taux de remplissage de seulement 8,5%! Du coup, ce TGV, le seul sur le territoire des Pays-Bas, a peu de chances d'être rentable avant dix ou quinze ans.


En outre, pour rentabiliser la ligne à grande vitesse, qui aura coûté 5 milliards d'euros, celle-ci pourrait accueillir d'autres trains assurant des liaisons rapides. Pointant le casse-tête pour organiser la circulation de ces trains concurrents, les opposants à ce projet, dont les syndicats et les partis de gauche, estiment que les usagers vont avoir des trajets plus longs à effectuer avec davantage de correspondances. Quant aux retards des Thalys qui sont déjà monnaie courante sur le parcours néerlandais, ils pourraient devenir la règle.


DIDIER BURG (À AMSTERDAM)

 

Source :http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0201752019647-train-la-seule-lgv-des-pays-bas-desertee-par-les-voyageurs-251260.php?xtor=RSS-2094

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires