Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 07:59

 

vinci-durable.png

 

12/08/2011 à 11h22 |


Merci d'avoir ce post ! Retrouvez toute l'actualité du Post sur Facebook http://www.lepost.fr/medias/www/1.0.554/img/module/fermer.png

Un TGV coincé pendant 4 heures dans un tunnel

 

 

Un TGV à destination de Besançon (Doubs) est resté coincé 4 heures, lundi 8 aout au matin, dans un tunnel ferroviaire qui passe sous la commune de Limeil-Brévannes (Val-de-Marne). A son bord, environ 300 passagers. Parti vers 7 heures de la gare de Lyon, le train est tombé en panne. «Impossible de le réparer, détaille une porte-parole de la SNCF.


Ces défaillances à répétition, le gouffre à finances publiques qu'implique le système gadget TGV LGV, et la dégradation de la qualité de service sur les lignes RER n'ébranlent pas la foi dogmatique des apôtres français de la Grande Vitesse ferroviaire quelque que soit leur étiquette politique.


Alain Rousset toujours coincé dans un tunnel dogmatique à grande vitesse


Alain Rousset président socialiste de l'association des régions de France (ARF) a encore prêché par voie de presse pour fustiger les anti LGV basques, selon lui "débiles", qui contrarient ses plans de gaspillage à grande vitesse. La réponse du CADE suffira t'elle a faire entendre raison à cette Gauche arrogante et méprisante qui semble planer à 360 km/h au-dessus des problèmes financiers, économiques, sociaux et environnementaux contemporains ?


Pourrons nous faire confiance à des candidats politiques qui continuent de promouvoir des projets pharaoniques et ruineux de "Concorde sur rail" pour leur région, prêt pour cela à finir de ruiner notre patrimoine économique et environnemental déjà malade ?


L'Europe au bord de l'implosion financière, économique et sociale se met en état de guerre contre toute une vallée alpine pour imposer son projet inutile et ruineux de LGV Lyon Turin.


Le gouvernement chinois, lui, décide de suspendre son plan TGV LGV


Le gouvernement chinois a annoncé jeudi qu'il suspendait tout nouveau projet de construction dans les chemins de fer, alors que la sécurité du réseau en plein essor en Chine a été gravement mise en doute par une collision de TGV. (c) Afp


Ce ne sont pas les craintes de récession dans les pays qui achètent ses produits mais des doutes sur la sécurité de son réseau ferroviaire qui ont conduit Pékin à interrompre ses projets de construction de nouvelles lignes de train. Le gouvernement l'a annoncé à l'issue du conseil des ministres : "Nous allons suspendre pour l'instant l'examen et l'approbation de tout nouveau projet de construction dans les chemins de fer (...) et "étudier d'une manière approfondie" les projets déjà approuvés afin de "choisir de manière rationnelle" les normes technologiques et les plans de construction."


Cette annonce intervient moins de trois semaines après la collision de deux trains à grande vitesse dans la région de Wenzhou (est), qui avait fait 40 morts le 23 juillet. Mercredi 10 Août, la presse avait déjà annoncé que le gouvernement avait décidé une réduction de la vitesse sur les lignes de TGV nouvellement construites.


Vitesse limitée à 200km/h

Le ministère des chemins de fer a précisé ce jeudi 11 août que les trains pourtant conçus pour rouler à 250 km/heure seraient limités à 200 km/heure et que les prix des billets seraient réduits en conséquence. Une campagne d'inspections de la sécurité des lignes ferroviaires à grande vitesse, construites ou prévues, a par ailleurs été décidée lors du conseil des ministres, avait précisé l'agence Chine nouvelle.


La catastrophe de Wenzhou a posé la question de la fiabilité des trains à grande vitesse chinois, dont le réseau en plein essor -- déjà le plus vaste du monde-- doit passer de 8.358 km fin 2010 à plus de 13.000 km en 2012 et à 16.000 km en 2020.


Pots de vins à grande vitesse

Cette catastrophe, apparemment dûe à une défaillance de signalisation, a déclenché, sur le web, un flot de messages de contestation, les internautes chinois accusant le gouvernement de sacrifier leur sécurité au développement effréné du pays. Le tragique accident a par ailleurs encore entaché la réputation des chemins de fer chinois, secoués par d'énormes affaires de pots-de-vin ayant fait chuter le précédent ministre.


"Nous nous sentons pleins de culpabilité et de chagrin à propos de ces pertes tragiques de vies humaines et de matériel dans l'accident", a déclaré dans un communiqué l'actuel ministre des Chemins de fer, Sheng Guangzu.

 

Source:http://www.lepost.fr/article/2011/08/12/2567319_tgv-lgv-alain-rousset-coince-dans-un-tunnel-dogmatique.html#xtor=RSS-33

Partager cet article

Repost0

commentaires