Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 13:56

 

 

AVT_Le-Canard-enchaine_8378.jpeg

 

vendredi 12 septembre 2014


Du lisier partout, des engrais partout : l’agriculteur productiviste ne lésine pas, on le sait. Du coup, une fois de plus, comme en janvier 2013, la Cour de Justice de l’Union Européenne vient de condamner la France pour non-respect de la directive sur les nitrates et les pollutions d’origine agricoles.


Cette directive n’est plus toute jeune : elle date de 1991. La France ne s’est décidée à la transcrire en Droit français qu’en 2001. Mais la Cour de Justice trouve cette transcription laxiste, et son application encore plus ! Des dates et des durées d’épandage hors des clous. Des zones d’épandage trop étendues. Des zones vulnérables pas assez protégées. Des « plans d’action » - déjà quatre ! – qui ne servent pas à grand-chose. Et des eaux souterraines lourdement polluées par les nitrates, lesquels, à haute dose, ont des effets toxiques sur la santé humaine.


Des algues vertes chaque été sur les plages. En quinze ans, pas moins de 2 000 captages d’eau potable fermés, car captant de l’eau trop pourrie. Et pas moins de 19 200 communes classées en « zone vulnérable ». Auxquelles le ministère de l’Écologie en a ajouté 3 800 en juillet. N’en jetez plus ! À la suite de cette nouvelle condamnation (sans astreinte financière pour l’instant, mais, la prochaine fois, attention à la douloureuse !), la France a enfin décidé de réagir.


À l’écoute des pressantes demandes de la FNSEA, le Premier ministre Valls a déclaré, samedi, qu’il allait « travailler à une adaptation de cette directive nitrates, dont l’approche normative a clairement montré ses limites. » Changer le thermomètre quand le malade a la fièvre : vieille ficelle qui plaît toujours. Vite, un seau d’eau fraîche pour les réveiller !

 


Le Canard Enchaîné N° 4898 du 10 septembre 2014

Partager cet article

Repost0

commentaires