Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 20:16

 

 

 

451727_pasaia_original_imagen.jpg

 

 

 

Madrid se montre très critique envers le projet du port de Pasaia


Rédaction - 26/04/2011 |


Un rapport du ministère de l'Environnement pointe les dommages irréparables que le nouveau port peut causer aux écosystèmes de Jaizkibel et Ullia, protégés par le programme européen Natura 2000.

 

 

Le ministère espagnol de l'Environnement a durement critiqué le projet du port extérieur de Pasaia (Gipuzkoa, Pays Basque sud) dans sa réponse au texte présenté par l'Autorité portuaire.


Le rapport ministériel, auquel a eu accès le quotidien El Pais, pointe les dommages irréparables que le nouveau port peut causer aux écosystèmes de Jaizkibel et Ullia, protégés par le programme européen Natura 2000. En plus, le ministère, qui a le dernier mot sur le projet, assure que le projet n'est pas viable économiquement et qu'il est incroyable que l'on réalise un investissement de 765 millions d'euros pour recevoir deux millions de tonnes de marchandises en plus.


Le ministère a critiqué que l'Autorité portuaire donne beaucoup d'importance aux immeubles du port extérieur, mais qu'elle ne dise pas un mot sur leurs conséquences environnementales.


Le ministère de l'Environnement a proposé sept alternatives pour l'aménagement du nouveau port: la coopération entre les ports de Bilbao et de Bayonne, l'aménagement d'une infrastructure entre Lezo et Gaintxurizketa pour que les marchandises qui arrivent au port actuel soient transportées par voie ferrée, etc.


Quant à la viabilité économique du port, le ministère dénonce le recours au financement externe. En plus, parmi les recettes, l'Autorité portuaire prévoit la construction d'une usine de production de gaz naturel liquéfié en provenance de la mer, alors que la Loi des côtes espagnoles interdit l'aménagement d'infrastructures industrielles ou énergétiques dans les ports extérieurs.


Le projet envisage également la construction de maisons sur les terrains du port actuel, ce qui est interdit par la loi, vu qu'il s'agit de terrains qui ne peuvent pas être privatisés.


Le ministère espagnol se trouve ainsi sur la même longueur d'ondes que le gouvernement de la Communauté autonome basque et les associations qui luttent pour l'environnement, telles que l'Association Action Citoyenne Environnementale d'Hendaye et Surfrider Foundation.


Le gouvernement basque avait dénoncé, entre autres, les conséquences négatives pour l'environnement et estimé que l'aménagement du nouveau port pourrait seulement être justifié "pour des motifs de santé humaine ou de sécurité publique", toujours à condition de "consulter d'abord la Commission européenne".


 

Source :http://www.eitb.com/infos/economie/detail/644189/madrid-se-montre-tres-critique-projet-du-port-pasaia/

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires