Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 08:34

Sujet à la une

 

 

01/12/2009

 

Sébastien VAÏSSE

 

 

Réunis une nouvelle fois par Réseau Ferré de France hier matin à la sous-préfecture de Bayonne, les élus du Pays Basque n'affichaient pas, à leur sortie, le sourire des grands jours.

 

Et pour cause, invités à se prononcer sur le choix du tracé éventuel de la nouvelle ligne à grande vitesse, les élus locaux, à l'image de Michel Hiriart, Président de la Communauté des communes Sud Pays Basque, ont tout simplement réaffirmé leur désaccord avec le projet : «les trois communautés de Communes (Sud Pays Basque, Errobi et Nive-Adour, ndlr) sont totalement solidaires et n'ont donc pas donné d'avis sur les deux fuseaux proposés. Ces réunions dites de concertation sont en fait des réunions d'information sur l'état d'avancement du projet LGV».

 

 

Un dialogue qui semble, de toute évidence, totalement stérile avec, d'un côté, un bloc d'élus opposés au projet et de l'autre un promoteur, en l'occurrence RFF, qui demande à ces mêmes élus de se prononcer sur ce même projet : «Ils nous parlent de ligne nouvelle alors que nous parlons de ligne actuelle or il y a d'autres endroits où une ligne LGV est entrecoupée de tronçons de lignes existantes, alors pourquoi pas en Pays Basque» poursuit Michel Hiriart.

 

 

On l'aura compris, si pour les élus, il n'était pas question hier d'engager quoi que ce soit, si ce n'est un avis défavorable compte tenu du désaccord sur le principe même de la nouvelle ligne, pour Christine Bessonart, Maire de Saint Pée, l'objectif de RFF va au-delà : «le but reste quand même d'acter une division entre les élus». Rien de semblable toutefois puisqu'à la question du choix des tracés éventuels, personne ne semble s'être prononcé de manière favorable à l'un ou l'autre... à l'exception de Jean Grenet, «seul élu à s'être prononcé favorablement au nom de la CABAB» a souligné Alain Hiriart, maire de Saint-Pierre-d'Irube courroucé par le manque de considération de la part de RFF.

 

 

Car si pour les élus du Pays Basque cette absence de position sur la question des tracés traduit un réel désaccord, pour Étienne Pichet de RFF, le son de cloche est sensiblement différent : «les élus n'ont pas donné d'avis car l'étude présentée par RFF est incomplète».

 

 

Le fuseau «ouest» privilégié

 

Prochaine échéance : le 11 janvier prochain. Date à laquelle, le comité de pilotage doit définir un fuseau, même s'il semble que le fuseau «ouest» soit d'ores et déjà «privilégié» a précisé Michel Hiriart. D'ici là, RFF devrait d'une part répondre à l'étude CITEC, principal appui des opposants à la nouvelle ligne, et d'autre part convoqué à nouveau les élus pour faire «de la pédagogie et revenir sur les principes de la ligne nouvelle» explique Peyuco Duhart «car il semblerait que par définition, nous n'ayons rien compris» ironise de son côté Christine Bessonart. Une chose est sûre, au-delà de ces dialogues et autres réunions stériles, le projet suit son cours.

 

 

Longtemps resté dans l'ombre, Daniel Poulou s'est enfin prononcé hier en tant que député de la VIe circonscription (suppléant de MAM, ndlr) : «J'osais espérer que M.Poulou avait la même position que Michèle Alliot-Marie. Malheureusement, je me suis trompée» signale Odile de Coral, maire d'Urrugne. Et de poursuivre : «il a dit qu'il n'était ni pour ni contre, mais qu'il soutenait l'avis de Jean Grenet». En d'autres termes qu'il était favorable à la mise en place d'une nouvelle ligne. Une position d'autant plus surprenante que l'habitation de Daniel Poulou est directement concernée par le tracé ouest, semble-t-il privilégié par RFF.

 

 

Halte au pillage à grande vitesse

 

Entre «1 200 à 1 300 personnes», selon les gendarmes, et «plus de 2 000» selon les manifestants, ont défilé de la gare à la sous-préfecture de Langon ce samedi, où une délégation a été reçue en fin de matinée. «Halte au pillage à grande vitesse», ont réclamé militants et élus, rassemblés pour dénoncer l'impact écologique et économique des futures LGV Bordeaux-Espagne et Bordeaux-Toulouse.

 

 

 

Source : http://www.lejpb.com/paperezkoa/20091201/169768/fr/LGV--RFF-favorable-au-fuseau-ouest

 

 

Télécharger les cartes au format PDF :

Ahetze Saint-Pierre

Biriatou Saint-Pierre

 

Partager cet article

Repost0

commentaires