Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 06:34

 98-referendum-14-03-10-.JPG

 

L'opinion - Tribune Libre

 

 

24/03/2010 Pierre Recarte /Urrugne

 

Vous voilà donc à nouveau à la tête de la région Aquitaine, avec une coalition comprenant notamment Europe Ecologie, ces Verts qui ont perdu leurs couleurs et renié leurs convictions entre les deux tours.

Après avoir engrangé les voix des opposants à la LGV, ils ont rejoint le giron socialiste en privilégiant le sauvetage de leurs sièges à la défense de leurs idées.

Une vague promesse «d'une étude des flux de voyageurs et de marchandises au regard de la capacité des voies existantes et nouvelles» a suffi pour les convaincre et dissiper toute velléité d'opposition.

David Grosclaude qui déclarait «qu'Europe Écologie ne se couchera pas devant le PS sur ce dossier de la LGV» et Jean Lissar qui affirmait «qu'un accord est inconcevable si le PS campe sur ses positions» sont brusquement devenus amnésiques et se sont tus.

Ainsi après avoir anesthésié l'électorat par un discours incantatoire : «la LGV apportera la prospérité au Pays basque» vous avez chloroformé les opposants verts du premier tour.

Chapeau l'artiste !

Mais vous n'échapperez pas à un vrai débat sur la LGV, réclamé par tous les opposants car jusqu'à présent vous n'avez manié que des slogans racoleurs et mensongers : «la LGV supprimera le mur de camions», «Sans LGV, la région n'est rien», «Je plaide pour le TGV, il a apporté des bienfaits partout». «Si l'on défend la nature, le climat menacé, le TGV est une réponse»

Une étude suédoise parue durant l'été 2009, alors que ce pays exerçait la présidence de l'Europe conclut le contraire : «la grande vitesse n'a aucun effet sur le développement économique ni sur la diminution des gaz à effet de serre».

Mais ces conclusions ne doivent sûrement pas être sérieuses à vos yeux tout comme l'étude Citec sur la capacité des voies actuelles dont vous falsifiez les conclusions : «Je démens formellement les conclusions de l'étude du cabinet Citec. Il n'est pas pensable de reverser 320 trains par jour sur la ligne existante, sauf à construire des murs de 4 mètres de haut, à faire circuler tous les trains de marchandise la nuit».

320 trains, Monsieur Rousset, vous le savez bien c'est la capacité maximum de la ligne actuelle et non des prévisions de trafic, mais effrayer les riverains c'est de bonne guerre !

De tels procédés sont malhonnêtes.

De la même façon vous annoncez péremptoire et sans sourciller : «la LGV va créer 100 000 emplois en Aquitaine»

Mais de qui vous moquez-vous Monsieur Rousset !

Non content de travestir la vérité vous avez l'art consommé du «concept creux» :

«La LGV est une question de vie ou de mort économique, sociale et environnementale pour l'Aquitaine»

Comprenne qui pourra !

Arrogant, vous avez l'outrecuidance de déclarer : «Par leur vote les Aquitains se sont clairement prononcés pour la LGV, «la question n'est plus ouverte, il n'y a pas à discuter».

De tels propos sont perçus par la population comme une provocation et sont susceptibles de compromettre la paix sociale.

Si vous voulez connaître l'avis des Aquitains, organisez un référendum en donnant aux associations les mêmes moyens de communication que ceux dont vous disposez.

Au Pays basque et dans le Seignanx ce sont les habitants de 15 communes qui ont participé à un référendum d'initiative populaire : sur 17 233 votants 89,43 % se sont prononcés contre la construction d'une nouvelle LGV.

Continuerez-vous à mépriser les populations, comme vous l'avez fait après les mobilisations d'octobre 2009 et de janvier 2010 ?

Cesserez-vous les déclarations provocantes ?

«Quand j'étais petit, je jouais aux voitures. Maintenant que je suis grand, je joue au train et c'est le pied.» déclariez-vous récemment en pensant faire de l'humour !

Quelle insulte à l'égard de ceux qui sont menacés de voir leurs maisons rasées !

Permettez-moi d'ajouter :

«Maintenant que vous êtes grand, vous devriez savoir qu'il est dangereux de jouer avec les allumettes !»

 

 

Source : http://www.lejpb.com/paperezkoa/20100324/189928/fr/Lettre-ouverte-a-Alain-Rousset

 

Partager cet article

Repost0

commentaires