Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 14:53
 

 

Les élus PS sur la tranchée SNCF de Talence (SUD OUEST)



Jeudi 26 Novembre 2009

 

BORDEAUX-TALENCE. Un projet d'autoroute ferroviaire mobilise Gilles Savary et Jacques Respaud.

 

 

« Le passage de centaines de trains de fret en plein coeur de l'agglomération de Bordeaux est un tabou bordelais. Personne ne veut en parler. Pourtant ce sera insupportable pour les riverains, risqué pour les matières dangereuses. Et ils emprunteront la même voie que les TER, les trains classiques et le chemin de fer de ceinture ».


C'est en substance sur ces arguments que Gilles Savary, Jacques Respaud et Daniel Jault, conseillers généraux PS de Talence, Bordeaux sud et Bordeaux Bastide, ont lancé une offensive hier.


Le problème n'est pas neuf. Mais il y a du nouveau dans le dossier de ce « corridor ». Notamment avec l'ouverture annoncée d'une « autoroute ferroviaire Atlantique ». Projet pour lequel, confirme Réseau ferré de France, trois opérateurs ont été retenus dans le cadre d'un appel public à candidatures lancé en mai par le Ministère de l'écologie. L'heureux élu étant désigné au début de 2010. Et l'autoroute ouverte « fin 2011 ».


Trains de 750 mètres

Cette autoroute désigne un mode de transport du fret, plutôt qu'un ouvrage. Même si des recalibrages sont nécessaires sous certains ouvrages (tunnels, ponts, etc.). Il s'agit de mettre des semi-remorques sur des wagons spéciaux, à Lille, pour leur faire traverser la France jusqu'à Mouguerre au Pays Basque, avec une seule halte à Brétigny sur-Orge. Des convois de 750 mètres de long qui ne feraient que passer.


RFF évoque un trafic initial de deux allers-retours par jour, « à très long terme une vingtaine ». À supposer que ce concept trouve son équilibre économique, ce qui n'est pas acquis.


Comme les socialistes incluent tout le fret dans leur raisonnement, ils réclament le traitement par enfouissement des lignes et des protections phoniques. « Des points noirs ferroviaires de Lormont, Pessac, Bordeaux, Talence et Bègles n'ont pas été traités », dit Gilles Savary.


Ils réclament à plus long terme un « grand contournement ferroviaire » de Bordeaux pour le fret. « On fait ça à Nîmes et à Montpellier, à Lyon. On doit le faire à Bordeaux. »


Ils ont écrit à Dominique Bussereau, ministre des transports, lancent une pétition et vont « interpeller Juppé et mener le débat à la CUB ».




Auteur : Gilles GuittoN

 

 

Source : http://www.sudouest.com/gironde/actualite/bordeaux/article/786512/mil/5406859.html

Partager cet article

Repost0

commentaires