Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 14:46

 

03-republique-15-04-10.jpg

Prise de parole d'Olivier Darrigade en présence des élus: C.Viera, 1er adjoint, P.Aramburu, conseiller municipal, K.Ecenarro, conseiller général (photo ACE)

 

04-republique-15-04-10-.jpg

Prise de parole de Pantxo Tellier, représentant du CADE (photo ACE)

 

01-republique-15-04-10-copie-1.JPG

Place de la République, les cheminots en grève attendent le retour de la délégation qui rencontrait le premier adjoint au maire après  s’être entretenue avec le conseiller général  (photo ACE)

 

 

Lettre ouverte à la population et aux usagers

des chemins de Fer

 

Au 9eme jour de conflit à la Sncf, vous pouvez facilement imaginer le prix à payer pour les cheminots et pour leurs familles dans ce mouvement de grève qui se prolonge. La direction de l'entreprise qui -malgré l'obligation légale de négocier pendant la durée du conflit- refuse toujours l'ouverture des négociations, porte l'entière responsabilité de la durée du conflit et de la désorganisation du service public que vous subissez.


La direction dans ses communiqués se targue d'être pour un service voyageur de qualité mais la réalité est tout autre, l'absence d'entretien des voies, le vieillissement du matériel, le manque de personnel, entrainent de nombreux désagrément dont vous faites les frais quotidiennement (retards, suppressions de trains...).


La direction de la Sncf prend les usagers en otage, elle mise sur le pourrissement du conflit. Force est de constater qu'à l'approche des départs en vacances cette stratégie va pénaliser des millions de voyageurs.


Dans ce combat là, les cheminots ne défendent pas seulement leurs intérêts de travailleurs, mais ceux de toute la population, de notre environnement et de notre avenir : cette grève pour le maintien et le développement du service public et du Fret SNCF est un combat pour un meilleur service aux usagers et contre le tout routier et ses conséquences désastreuses sur notre santé et sur les changements climatiques en cours.


Le démantèlement actuel d’une partie importante du Fret SNCF est une aberration écologique en plus d’être une injustice sociale. C’est une insulte à notre proche avenir : quand le prix du pétrole va exploser de manière durable, d’ici quelques années, nous nous mordrons les doigts de cette attitude imbécile et irresponsable de la direction de la SNCF et des pouvoirs publics.


C’est pour toutes ces raisons que nous vous appelons à soutenir le mouvement des cheminots, à en expliquer le bien-fondé de cette grève dans votre entourage.


 

Hendaye, le 15 avril 2010

 

 

02-republique-15-04-10.JPG

                   Les grévistes ont organisé un pique-nique devant la mairie d’Hendaye

                                                (photo ACE)

Partager cet article

Repost0

commentaires