Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 08:03


 

24-08-2009


 

"Sans TGV, il n'y aurait plus personne dans les trains" : le contre-exemple de la Suède


 

Bonjour,


J’ai eu il y a quelque temps un échange de mail avec les SJ, ou chemins de fer suédois.


Je note pour commencer que si leur site est beaucoup moins bling-bling que celui de la SNCF, il est aussi beaucoup plus informatif et il est beaucoup plus facile de les contacter pour leur poser une question précise. La rigueur protestante, sans doute...


Quant au contenu de la question que je leur ai posée, il est le suivant : quelle est la part du train dans les déplacements entre Stockolm et Göteborg ? Ce sont les deux plus grandes villes du pays, Stockolm étant bien sûr la capitale. Elles sont séparées par une distance de 469 km selon Michelin, soit une distance très comparable à celle qui sépare Paris et Lyon, qui est de 465 km.


Les SJ exploitent sur cet itinéraire le train X2000, un train pendulaire qui roule plus vite sur une ligne classique aménagée, un concept contraire au TGV donc, qui implique une ligne nouvelle. Le X2000 met un peu plus de trois heures pour relier les deux villes, soit moitié plus de temps que le TGV.


 

Le X2000, l'anti-TGV. On voit ici la caisse se pencher, comme dans tout train pendulaire. Photo Bombardier.


L’intérêt de la question apparaît donc vite : alors qu’en France, on nous dit tout le temps que le TGV a évité un déclin inéluctable du fer, qu’en est-il en Suède, pays qui a le malheur de ne pas avoir de TGV ? Et pour commencer, ne pas avoir de TGV est-il un malheur ?


Je cite l’intégralité de la réponse des SJ, que je traduis de l’anglais :

« Environ 10.000 personnes voyagent chaque jour entre Stockholm et Göteborg. 40 % prennent le train, 30 % la voiture, 25 % l’avion, et quelques % l’autocar. Meilleurs sentiments.

Gustaf Forsberg ».


[fin de citation]

Merci Gustaf.


Remarquons au préalable que les SJ ne raisonnent pas uniquement par rapport à l’avion, mais par rapport à la globalité des moyens de transports. Remarquable pragmatisme qui fait parfois défaut sous nos cieux.


Entre Paris et Lyon, un dirigeant de la SNCF affirme que le train a 60 % et la route 40 %. (voir le lien en annexe à ce message).


Voici le tableau qui résume les données :

 

 

Paris – Lyon (FR)

Stockolm – Göteborg (SE)

Train

60 %

40 %

Avion

Résiduel

25 %

Route (voiture & autocar)

40 %

35 %

 

 

Lecteur, permets-moi d’en tirer une conclusion en quatre temps :


1.     L e TGV permet de gagner des parts de marché (PDM) sur les origines-destinations de longue distance, et ce dans une mesure considérable puisqu’il en détient 60 % en France contre 40 % en Suède pour le X2000.


2.      Mais ces gains permis par le TGV s’effectuent UNIQUEMENT par rapport à l’avion, dont la PDM passe de 25 % en Suède à 0 en France.


3.      L’affirmation précédente en implique une autre : le TGV ne permet pas de gagner de parts modales par rapport à la route : la route assure plus de déplacements dans la situation française que dans la situation suédoise (40 % contre 35) ; de plus, en France, les autocars ne sont pas libéralisés. Tout se passe comme si l'arrivée du TGV améliorait la position de la route ! Où sont ceux qui nous disent que plus de lignes de TGV égale moins de kilomètres d’autoroutes ?


4.      Enfin et surtout, le train classique conserve 40 % des PDM entre Stockolm et Göteborg. Tout en perdant la majorité absolue des trafics, le train classique reste donc le moyen de transport le plus employé. On ne peut donc pas parler de "déclin" ni dire qu'il n'y a personne dans les trains.


Les phrases répétées en boucle , du style :« sans TGV, le train aurait inéluctablement décliné », « sans TGV, il n’y aurait plus personne dans les trains », etc… ne correspondent pas à la réalité. Ce sont en réalité des phrases de propagande destinées à justifier la politique de la SNCF, basée sur le seul TGV.


Ces phrases en disent plus long sur la psychorigidité des dirigeants de la SNCF que sur leur adaptation à la réalité des transports.


Zelazowa Wola, Vincent Doumayrou,


Auteur de La Fracture Ferroviaire, Editions de l’Atelier, Paris, 2007.


Contact : temse@hotmail.fr


 Retour à la page d’accueil : http://lafractureferroviaire.skynetblogs.be/category/1581900/1/Trains+de+grandes+lignes%2C+Grande+vitesse


Le site internet des chemins de fer suédois : http://www.sj.se/sj/jsp/polopoly.jsp?d=120&l=en


Une page qui contient une foultitude d’infos intéressantes sur la Suède et ses chemins de fer.

La page ouaibe où le dirigeant SNCF évoque les PDM du TGV entre Paris et Lyon :

http://www.intermodalite.com/communiquesncf.html


Je signale que la revue Chemins de Fer a consacré récemment trois articles aux chemins de fer suédois, signés par Patrick Laval, journaliste à la Vie du Rail. Je mettrai en ligne les références plus précises.


 

Source : http://lafractureferroviaire.skynetblogs.be/category/1581900/1/Trains+de+grandes+lignes%2C+Grande+vitesse

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires