Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 10:34

 

 

npps.jpg

 

 

 

Observatoire du nucléaire

Communiqué du mardi 15 mars 2011 

 

- L'inspection des centrales nucléaires françaises annoncée par M. Fillon est un contre-feu dont le résultat est connu à l'avance : la population peut "faire confiance au nucléaire français". Il s'agit d'une tromperie.


- Les écologistes qui demandent "un référendum" ou "un grand débat" n'ont rien compris 

 

L'Observatoire du nucléaire tient à faire savoir que l'inspection des réacteurs nucléaires français, annoncée par le Premier ministre François Fillon, est une opération de contre-feux dont le résultat est connu à l'avance : l'Autorité de sûreté nucléaire va expliquer que les réacteurs français sont parfaitement sûrs et que la population française peut avoir confiance.


Il s'agit d'une véritable tromperie.  

En réalité, tout réacteur nucléaire a vocation à causer une catastrophe. La réaction nucléaire dans un coeur de réacteur est une opération terriblement dangereuse qui est censée être contrôlée et refroidie par des systèmes complexes qui, l'actualité le montre, peuvent être mis à mal par des scénarios imprévus.


Qui plus est, les centrales nucléaires françaises sont vieillissantes et donc de plus en plus dangereuses.


Par ailleurs, il est choquant de voir des écologistes se contenter de demander "un référendum" ou "un grand débat" : il n'y a pas eu de référendum pour imposer le nucléaire en France, pourquoi en faudrait-il un pour en sortir ? L'Allemagne vient de décider de fermer immédiatement 7 réacteurs, cela prouve que des décisions immédiates peuvent être prises.


De même, il est irresponsable de demander une sortie du nucléaire en 20 ou pire en 30 ans : le parc nucléaire français a été construit à marche forcée en moins de 10 ans, il est donc possible de faire le chemin inverse en moins de 10 ans.

 

 

 

Source : http://observ.nucleaire.free.fr/

 

Partager cet article

Repost0

commentaires