Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 11:09

 

 

eoliennes.jpg

 

 

GDF Suez a racheté ces dernières années des PME spécialisées dans l'éolien ou le solaire. Plusieurs ont capoté. La faute à la crise ou stratégie délibérée de faire le vide?

 

13.01.2012

 

Alors que la France mise sur les énergies renouvelables avec son projet d'installer des centaines d'éoliennes au large des côtes de la Manche et de l'Atlantique, les géants EDF, Areva et, bien sûr, GDF Suez se sont lancés dans l'économie verte. Ainsi, GDF Suez a mis la main sur une myriade de PME spécialisées dans le solaire ou l'éolien. Mais, chose étrange, certaines sont aujourd'hui au bord de la faillite, menaçant de laisser sur le carreau plusieurs centaines de salariés. C'est l'exemple de Coraver, un installateur de pompes à chaleur, racheté en 2008, et passé en trois ans de 45 à… 5 employés. Propriété à 51% de GDF Suez depuis 2008, Clipsol, société florissante de composants solaires thermiques, a vu son chiffre d'affaires chuter de 39 millions à 25 millions entre 2010 et 2011, obligeant l'entreprise à licencier 17 de ses 127 salariés. Même phénomène chez Panosol, Geothermie Clim, La Compagnie du Vent ou Energia. De là à penser que GDF Suez fait sciemment capoter ces PME pour protéger ses ventes de gaz et d'électricité… « Une telle multinationale, analyse Marc Jedliczka, du Comité de liaison des énergies renouvelables (Cler), peut être tentée de privilégier une stratégie d'achat d'actifs à court terme. » Voire vouloir, si elle n'est pas prête à conquérir le marché, faire le vide autour d'elle. Par le passé, GDF a déjà cassé les prix pour contrer la concurrence de la géothermie, des réseaux de chaleur au bois ou de la cogénération. « Lorsque l'on ouvre son capital à un grand groupe, on prend le risque de se faire manger par plus gros que soi », prévient Paul de la Guérivière, fondateur de la start-up Ideol. Pour expliquer ses déconvenues dans le renouvelable, GDF Suez invoque, de son côté, la crise de 2008 et la baisse des tarifs de rachat de l'électricité par EDF. « Les ventes d'électricité solaires ont chuté de 50 à 70% depuis octobre 2010 », assure Henri Ducré, le patron de GDF SUEZ Energie France. Idem selon lui pour Coraver, victime de l'effondrement du marché de la pompe à chaleur après la suppression de crédits d'impôt. Le groupe se défend en tout cas de mettre en péril des PME du secteur. « On a tout mis en œuvre pour sauvegarder le maximum d'activité et d'emploi dans les entreprises dans lesquelles nous avons des parts », affirme Henri Ducré. Quant au cas de La Compagnie du Vent (LCV), il relèverait d'un désaccord stratégique entre le fondateur et GDF Suez. « Nous n'avons pourtant pas hésité à y investir 500 M€ », avance Henri Ducré. Le groupe met enfin en avant les 7000 embauches effectuées en 2011 et les 7000 autres prévues cette année malgré la crise.  


 

Source : http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/gdf-suez-fait-le-vide-dans-les-pme-de-l-eolien-et-du-solaire-13-01-2012-1809075.php

Partager cet article

Repost0

commentaires