Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 20:32

 

 

304984_15577837_460x306.jpg

Le candidat, Monsieur Vache-à-lait, a très mal répondu aux questions de l'animateurJean-Pierre Faucult. photo loïc dequier

 

 

31 janvier 2011 6h00 Par JFR

 





Mont-de-Marsan

 

 

 

Les Amis de la Terre sont opposés à la Ligne à grande vitesse (LGV). L'Association de coordination des citoyens et riverains landais (Accril) et Vivre à Lucbardez le sont aussi. Tous plaident pour la modernisation du réseau ferré actuel et de son trafic. Samedi matin, une douzaine de leurs militants sont venus expliquer les raisons de cette opposition aux usagers du marché Saint-Roch. Ce n'était ni une première, ni une dernière mais cette action-là était originale.

 

En parodiant « Qui veut gagner des millions ? », ils ont proposé « qui veut perdre des milliards ? » L'animateur était Jean-Pierre Faucult, le candidat Monsieur Vache-à-lait. L'objectif est de récolter un maximum d'argent afin d'aider ces « entreprises nécessiteuses » que sont Vinci, Bouygues et Eiffage.

Dans la peau de Jean-Pierre Faucult, Christian Berdot, président des Amis de la Terre dans les Landes. À la cantonade : « Au jeu de ''Qui veut perdre des milliards ?'', on vous propose donc de construire une LGV. »

Sous l'œil mi curieux-mi réprobateur des élus et/ou candidats aux cantonales, Monsieur Vache-à-lait est soumis à un feu nourri de questions. Il n'est pas bon M. Vache-à-lait, quasiment nul même.

 

« Une gare pour les lapins »

Ainsi, à la question, « La LGV est-elle faite pour désenclaver le territoire », le malheureux répond oui. Eh bien non, « c'est faux. Elle est destinée à remplir les caisses du BTP. »

 

Ce pauvre candidat n'est pas meilleur sur la question « La LGV va-t-elle développer Mont-de-Marsan ? » à laquelle il répond encore oui. « Encore faux, ça ne développe que l'ego de certains élus locaux. »

 

Il ne se rattrapera pas sur le nombre de passages quotidiens de trains à grande vitesse (12 sur les prévisions de RFF), sur le coût annoncé (de 4 à 8 milliards d'euros), sur la somme déjà versée par l'agglomération pour la partie Tours-Bordeaux (7 millions d'euros)…

 

Et l'emplacement de la gare alors ? Vache-à-lait toujours naïf répond Mont-de-Marsan. Il se fait moquer. « Vous n'avez rien compris. Elle n'est pas faite pour rendre service aux Montois. Elle sera à Lucbardez la gare, pour les lapins. »

 

À l'issue de 20 minutes de prestation, les anti sont contents de leur coup. « C'est un moyen plus sympa de communiquer que le tract sec. C'est une forme amusante mais le fond est on ne peut plus sérieux », livre Christian Berdot.

 

Samedi prochain, les mêmes seront sur le marché de Dax. « Ils ont des problématiques spécifiques par là-bas. À Saint-Paul-les-Cocus notamment. »

 

 

Source : http://www.sudouest.fr/2011/01/31/des-milliards-perdus-304984-731.php

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires