Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 08:37

 

 

20141029_livre_henry_augier.jpg

 

Créé le mercredi 29 octobre 2014 21:45

 

Auteur de nombreux ouvrages et de conférences comme à Biscarrosse avec le Comité de Vigilance de Biscarrosse en avril 2011, Henri Augier vient d'écrire un nouvel ouvrage : « Des égouts sous la mer », dans lequel il dénonce le scandale des déjections urbaines faites directement dans la mer au travers de divers techniques. Parmi celles-ci, les émissaires en mer comme celui du Wharf de la Saillie qu'il évoque et qui est en couverture du livre. Un livre qui nous interpelle et qui doit nous aider à réfléchir sur la nécessité de revoir notre stratégie d'élimination de nos déchets pour protéger la mer et les océans.

 

  Malgré le discours offrciel et tous les pavillons bleus attribués à nos plages, notre littoral est de plus en plus gravement pollué. Nos stations d'épuration sont tellement déficientes que l'on est obligé de transférer au large les eaux usées ! Cachés au regard de tous, ont été installés sous la mer d'énormes tuyaux tout au long de notre littoral méditerranéen et atlantique. Gigantesques seringues qui injectent les polluants les plus toxiques, les plus redoutables et les plus  résistants... C'est une illusion de croire que cette masse d'eau sortant en continu des émissaires reste bien sagement sur place. C'est tout aussi utopique  d'espérer que, grâce à son immensité, la mer absorbera sans problème ces  résidus indestructibles. Ces émissaires en mer sont des procédés vieillots,  obsolètes, qu'il faut supprimer au plus vite. ll est urgent de s'opposer avec la plus grande vigueur aux projets de construction d'autres émissaires en mer, comme  c'est le cas à Marseille, dans les eaux du parc national des Calanques !


Nous disposons actuellement de techniques suffisamment performantes pour  épurer à 1OO % les eaux usées dont la qualité peut atteindre celle des eaux  potables. De nombreuses initiatives vont dans ce sens. ll faut mettre les autorités et les élus en face de leurs  responsabilités, en rappelant que les lois sur l'eau  recommandent de traiter la pollution à la source et non pas de l'éloigner des  rivages ! ll en va de la pérennité et de la qualité du plus grand de nos garde-manger.

 

Sur le même sujet : "Conférence-débat « Plaidoyer pour un océan propre »à Biscarrosse",

 

Henri Augier, Docteur d'État, maître de conférences honoraire à la faculté des sciences de Marseille-Luminy, professeur honoraire à l'École nationale des travaux publics de l'État, Henry Augier a été à la tête d'un laboratoire spécialisé dans l'étude des  nuisances.


Il fut également responsable de l'enseignement de la molysmologie (science des pollutions) à l'université de la Méditerranée et expert consultant  international  sur les problèmes de pollution et de protection de la nature et de la mer. Il a  écrit de nombreux ouvrages de  vulgarisation scientifique consacrés aux dangers majeurs qui nous menacent.


Le livre est publié aux éditions "Libre et Solidaire" au prix de 15,90 €.


 

Source : http://www.naviguerenaquitaine.com/index.php/le-developpement-durable/36-protection-des-eaux/3028-des-egouts-sous-la-mer-nouveau-livre-d-henry-augier-pour-denoncer-le-scandale-des-dejections-urbaines-en-mer

 

Partager cet article

Repost0

commentaires