Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 17:37

 

segi_logoa.jpg

 

 

PRENTSA AGIRIA

 

AHT egitasmoaren fase berri batean sartu gira azken aste hauetan.Hainbat herritan, lurren zundaketak abiatuko dituzte. Leku batzuetzan berria zabaldu da, baina, beste zenbat lekutan ari ote dira analisiak

gordezka egiten?

 

Fase berri honek argi eta garbi erakusten du RFFen nahia : proiektua bortxaz pasaarazi nahi dute, herritarren borondateari muzin eginez.

 

Horregatik ari dira gordezka, horregatik ekarri dituzte jendarme eskadroiak obrak zaintzera.

 

Egoera honen aitzinean, argi gelditu behar da hau ez dela ukituak diren herrien borroka bat baizik. AHTa geldiaraztea denon erantzukizuna da, denon betebeharra.

 

Herriari dagokio erantzuna ematea, herritik etorri behar da iniziatiba.Antola gaitezen, tokiko dinamiketan parte har dezagun eta abiadura handian datorren sarraskiaren aitzinean herri-harresia eraikiko dugu.

Jakin dezatela ez diegula gure lurrak hain errex zapaltzen utziko. Jakin dezatela ez diegula gure lurrak hain errex suntsitzen utziko.

 

RFF eskuak gordez dabilen momentu hauetan, hortzak erakusteko garaia heldu da. Horregatik, euskal gazteriari eta orohar euskal gizarteari deia luzatu nahi diogu, larunbatean Baionan iraganen den

manifara agertu eta herri honen haserrea erakuts dezaten.

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Ces dernières semaines, nous sommes passés à une phase supérieure dans l'évolution du projet de la LGV. Dans plusieurs villages, les sondages vont commencer. Dans certains endroits, la nouvelle s'est vite répandue mais dans combien d'autres sont-ils en train d'effectuer les analyses en cachette?

 

Cette nouvelle phase du projet nous montre clairement quel est le souhait de RF: faire passer le projet en force, sans prendre en compte la volonté populaire. C'est pour cela qu'ils agissent en cachette, c'est

pour cela qu'ils ont amené des escadrons de gendarmes pour surveiller les chantiers.

 

Face à cette situation, nous nous devons d'être clairs : ceci n'est pas seulement une lutte des villages qui sont touchés par le projet. Il en va de la responsabilité de tous les citoyens d'arrêter la LGV, il en va de notre devoir.

 

C'est à la population de répondre, l'initiative doit être populaire. Organisons-nous et participons aux dynamiques locales pour renforcer l’opposition à ce désastre qui arrive à grand vitesse. Il faut qu'ils

comprennent que nous ne leur laisserons pas dévaster nos terres aussi facilement.

 

Au moment où RFF cache son jeu, il est temps de montrer nos crocs.

 

C'est pourquoi nous appelons la jeunesse basque et l'ensemble de la société à se rendre à la manifestation qui aura lieu ce samedi à Bayonne et à montrer la colère de la population.

 

 

ab.preview.png

 

 

 

2010eko abenduaren 11ako manifarako deia

Abertzaleen Batasunak (AB) abenduaren 11an larunbatarekin Baionan 15 :00etan Abiadura Handiko burdin bide berrien proiektuaren kontrako manifarat parte hartzea deitzen du.

 

ABek baliogabeko proiektu bat salatzen du, Euskal Herriarentzat eta beste lurralde hunkituentzat suntsitzailea eta karioa izanen dena.

”Beti gehiagoren” argudioak - eta bere lan sortzeen xantaia – eta « beti fiteago » egiteko gogoak ez dute Baionaren erakargarritasuna indartuko.

Beharrezko lurralde antolaketa baten aitzakia aipatuz, proiektu hori benetako huts ekonomiko eta sozial bat da, Estatuak eta bere bi lobbyek « Lan Publikoek » eta « Eraikuntzagileek » sortutako ideologiaren produktu hutsa dena.

 

Alderantziz, proiektu horrek Euskal Herria agortuko du, lan iraunkorrik sortu gabe eta « Europako kalezulo » bat bezala, bere ohe-toki folklorikoarekin, gure lurraldea bestelakotuko du.

Ez errentagarria, lurralde elkargoak iraunkorki zorpetuko ditu azken finean denbora irabazte irrigarri batentzat !

 

ABrenztat, bide gabeko pentsa molde horrek eztabaidak behar dituen oinarrien gogoeta saihesten ditu :

-          Mugimenduen beharren murriztearen problematika,

-          Erosgaien eta pertsonen mugimenduen kudeaketa,

-          Kontsumitzeko eta ekoizteko moldeen aldaketa sakona,

-          Lurralde kudeaketa eta arrazionalizazioa eta zeharkatutako lurraldeen errespetua,

-          Jendarte osoarekin egiazko adoste bat.

Ez ekologikoa, AHT bide berriak ingurumenaren eta herrien ondoan egiten den laborantxaren lurren errausketa eramanen du.

 

Antolatuak izan diren manifa guziek tokiko hautetsien proiektuaren kontrako inplikazioa erakutsi dute. Azken horiek proiektuaren lanjerraz ere konturatu dira.

Baionan 2009ko urriko deiak – 12 000 parte hartzaile – eta Hendaian 2010ko urtarrileko deiak – 15 000 parte hartzaile – proiektu horren ezespen orokorra eta jendartearen kezka zilegi adierazi dute.

 

Herri horretako hiritar guziei eta eragile politiko guziak arduradun izatea, lurraldearen antolakuntzaren kudeaketa jasangarri batetara  eta aitzinerat egiten den ihesaldi horri ukatzea deitzen ditugu.

 

 

Appel à manifester ce samedi 11 décembre 2010


Abertzaleen Batasuna (AB) appelle à la manifestation organisée samedi prochain 11 décembre à 15h à Bayonne contre le projet de Ligne ferroviaire à Grande Vitesse.

 

AB dénonce un projet inutile, destructeur et ruineux, pour le Pays Basque et les territoires impactés.

 

Sous le prétexte d’un aménagement du territoire nécessaire, ce projet est une véritable erreur économique et sociale, pur produit de cette idéologie d’Etat sponsorisée par les lobbies « Travaux publics » et « Constructeurs ».

Les raisons du « toujours plus » - et son chantage à la création d’emplois - et du « toujours plus vite » pour relier confortablement les grandes métropoles pour une «élite circulatoire », ne modifieront en rien l’attractivité de villes comme Bayonne. Au contraire, ce projet assèchera le Pays basque, sans y créer d’emplois durables et en fera « le cul de sac de l’Europe » et son dortoir folklorique.

Non rentable, il endettera durablement les collectivités territoriales, pour un gain de temps finalement dérisoire !

 

Pour AB, cette forme de pensée inique évite de poser les véritables bases d’un débat sur :

-          la problématique de limitation les besoins en déplacements,

-          l’organisation du transfert des personnes et des marchandises,

-          le changement profond des modes de production et de consommation,

-          l’organisation et la rationalisation de l’espace et du respect des territoires traversés

-          une véritable concertation avec toute la population,

Non écologique, la nouvelle ligne LGV amènera la destruction de l’environnement et des ceintures vertes agricoles autour des villes où se pratique une agriculture paysanne.

 

Toutes les manifestations organisées ont démontré que de nombreux élus locaux étaient conscients du danger et donc opposés au projet.

Les appels successifs d’octobre 2009 à Bayonne - 12 000 manifestants-, de janvier 2010 à Hendaye - 15 000 manifestants –  démontrent le rejet global de ce projet et l’inquiétude légitime de la population.

 

Nous appelons tou(te)s les citoyen(ne)s et les tous responsables politiques de ce pays à la responsabilité, à une gestion soutenable de l’aménagement du territoire et à refuser cette fuite en avant.

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires