Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 08:53
Logo-ACE.jpg

 

 

 JANVIER
- Dans la semaine du 11 au 16 janvier, des affiches informant sur la journée du 23 ont été collées sur les panneaux publics et ont également été apposées chez 35 commerçants de la ville.


- 15 janvier conférence de presse du CADE, des associations opposées à la LGV avec AHT Gelditu à l’autoport d’Hendaye pour annoncer notre journée revendicative du 23.


- Dans la semaine du 15 au 23 janvier, 2500 tracts ont été distribués pour appeler les hendayais à manifester et nous avons du re-coller car nos affiches ont été arrachées des panneaux publics ou consciencieusement recouvertes par des pro LGV.


- Samedi 23 janvier Le CADE, les associations opposées à la LGV, AHT Gelditu + des délégations venues de toutes les associations et/ou coordinations de l’état français, d’Asturies, d’Andalousie et une délégation Italienne représentant la ligne Lyon/Turin ont échangées leur expérience et parlé de leur spécificité toute la matinée. Ce travail a abouti à un manifeste : « La Charte d’Hendaye », qui implique dans le futur un travail en commun. L’après midi, la manifestation a réuni 77 tracteurs et entre 18 000 et 20 000 manifestants.


- Samedi 31 janvier Assemblée extraordinaire de ACE couplée à l’AG annuelle.


- Semaine du 25 au 31 janvier des affiches « Urgence écologique !! Justice sociale !! Non à la mort du fret SNCF » ont été scotchées chez une quarantaine de commerçants hendayais pour annoncer la manifestation du 6 février  convoquée par Bizi, le CADE et la CGT à la gare de  Bayonne, le débat public et la fête populaire.


  FEVRIER

- 5 février participation de ACE au repas donné au Xaia en soutien à Laborantza Ganbara.


- 6 février Die-in en gare de Bayonne symbolisant la mort du wagon isolé suivi d’un débat sur le fret à la Bourse du travail.


- 8 février déclaration de presse de ACE afin de soutenir Michel Berhocoirigoin et le projet de vie qu’il défend à travers EHLG.


- 8 février communiqué de ACE saluant l’exemplarité de Asier Agirre, maire d’Aramaio (Alaba) qui a démontré  par sa pratique  qu’il était prêt à défendre démocratiquement le patrimoine écologique, social, économique et le cadre de vie de ses concitoyens(nes) compromis par la LGV. 


-11 février Madame Marie Line MEAUX, Inspectrice Générale de l'Equipement, nommée par le Premier Ministre médiatrice sur le sujet de la « LGV » en Pays Basque a invité le CADE et les associations opposées à la LGV à la rencontrer, ACE a fait partie de la délégation.


-17 février  Conférence de presse du CADE et des associations opposées à la LGV pour aborder notre visite à la médiatrices ainsi que les Régionales.


-18 février une délégation de ACE se rend à Pau au procès  de Michel Berhocoirigoin  pour l’appuyer ainsi que le projet de vie qu’il défend.


-Semaine du 22 au 27 février nous apposons chez une quarantaine de commerçants l’affiche concernant la manifestation anti LGV de Nérac dans le Lot et Garonne


-26 février Suite à l’alerte que nous a fait parvenir Surfrider fondation au sujet d’une pollution par des microdéchets de la baie de Txingudi à Hendaye, nous (ACE, ADNPB et CADE) rédigeons une lettre ouverte à Monsieur le Maire et aux Hendayais pour signifier nos observations et demander : un sérieux  état des lieux  de la baie de Txingudi considéré comme un  milieu naturel exceptionnel et une réserve naturelle d'oiseaux classée Natura 2000 et un engagement ferme de réhabilitation, en dehors de tout discours néo-écologique, cette baie est un lieu de repos pour les oiseaux et doit le redevenir.


  MARS

- 3 mars La lettre ouverte à Monsieur le Maire et aux Hendayais (es) transformée en tract est distribuée au marché et déposée chez une trentaine de commerçants de la ville.


- 6 mars participation de ACE à la manifestation de Nérac dans le Lot et Garonne : « Non à la LGV, Ni Ici, Ni ailleurs ».


- 14 mars ACE fait une vidéo de 31 minutes sur les 9 référendums Oui/Non à la LGV qui se sont déroulées lors des élections régionales à Saint Martin de Seignanx, Ahetz, Arcangues, Arbonne, Ascain, Bassussarry, Biriatou, Saint Pée sur Nivelle et Urrugne.


- 17 mars Participation de ACE à la conférence de presse du CADE et des associations opposées à la LGV pour évaluer les résultats.


- 24 mars notre association prend part à l’enquête publique sur le « pôle de valorisation » de l'agglomération Bayonnaise et donne également au commissaire enquêteur 63 « déclarations » individuelles collectées sur Hendaye, Biriatou et Urrugne. Toutes ces personnes et leur famille demandent qu’on les compte comme autant de voix résolument opposées à ce projet coûteux, polluant et inefficace.


  - 26 mars déclaration de presse en faveur du centre de sauvegarde de la faune sauvage reconnue d’intérêt général. Ce communiqué est bien relayé par « Le journal du Pays Basque ». ACE soutient  l’action d’ Hegalaldia, considère que son rôle est capital pour la sauvegarde de la faune sauvage du Pays Basque et des départements limitrophes, ne comprends pas que la subvention que le CG64 lui allouait pour remplir sa mission lui ait été retiré alors que son travail est exemplaire. Cette association doit conserver les moyens  financiers nécessaires pour lui permettre de  poursuivre sa tâche oh combien nécessaire dans un monde où l’on met la biodiversité à toutes les sauces sans pour autant la subventionner.


 - 27 mars ACE envoie la déclaration de presse en faveur d’Hegalaldia aux élus(es), à tous(tes) ses adhérents (es) et collecte des signatures sur Hendaye/Biriatou/Urrugne afin que le centre puisse perdurer et poursuivre sa mission : Freiner l’érosion de la biodiversité.


  - 30 mars collaboration de ACE à la réunion publique anti LGV organisée par le CADE au Boucau.


  AVRIL

- 11 avril Participation de ACE au rassemblement à Emmaüs à l'appel du nouveau Collectif les  Barthes -Tarnos crée en mars. La communauté  d’Emmaüs est concernée en premier lieu puisqu’elle est en plein sur le fuseau du projet de  la LGV.


- 14 avril Le CADE (Collectif des Associations de Défense de l'Environnement) et les associations opposées à la LGV ont organisé une conférence de presse consacrée au Fret et à la montée à Strasbourg des organisations signataires de la charte d'Hendaye.


- les 19 et 20 avril des affiches bilingues sur ‘le jour de la Terre’ ont été apposées dans les vitrines d’une quarantaine de magasins d’Hendaye et de Béhobie.


- 22 avril En cette année internationale de la biodiversité, ACE a axé son tract du jour de la terre  sur La biodiversité synonyme de « vie sur terre »,  des plantes aux hommes, au travers de multiples interactions et l’a distribué devant le Carrefour Market des allées puis en a remis à une quarantaine de commerçants.


- 24 avril, jour où la catastrophe de Tchernobyl entrait dans sa 25eme année, ACE a distribué un tract, sur la promenade de la baie, qui stipulait que : « Tant qu’une seule centrale fonctionnera sur la planète, un drame comparable à celui de Tchernobyl restera possible. Les centaines de réacteurs nucléaires actuellement en service sont vieillissants  et devront  fermés dans les prochaines années. Civil ou militaire, nous refusons la « relance » du nucléaire. C’est le moment de sortir de cette technologie dépassée et d’investir partout dans les économies d’énergie et les renouvelables. »


  MAI

- 4 mai une délégation du CADE dont un membre de ACE s’est rendue à la sous préfecture de Bayonne sur invitation de Madame Marie-Lyne Meaux, « médiatrice » pour présenter ses conclusions de mission sur la LGV et a ensuite rejoint le rassemblement des manifestants anti LGV devant la sous préfecture.


- 12 mai envoi de deux cartons de cartouches d’encre et de vieux mobiles dans le cadre de la campagne : « Joignons la solidarité au geste écologique ».


 - 19 mai Voyage au Parlement Européen à Strasbourg :  la rencontre avec des euro députés au Parlement de Strasbourg et la remise de la Charte d’Hendaye à la vice présidente   aura permis au front européen anti LGV d’exposer ses motivations communes contre les conséquences de ce type d’infrastructure : les LGV.


 - La dernière semaine de mai  nous avons saisi l’occasion du retour du beau temps  pour « fleurir » un grand nombre de 4X4 de PV environnementaux sur Hendaye, Béhobie et Urrugne.


  JUIN

 - 1er juin ACE a déposé  auprès du commissaire enquêteur 7 pages de suggestions et remarques relatives à l’enquête publique concernant le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la ville d’Hendaye.


  - 5 juin Participation de ACE au Sagarno Eguna. Nous en avons également saisi cette opportunité pour « pétitionner » en faveur d’Hegalaldia afin que cette association conserve ses moyens financiers nécessaires pour lui permettre de  poursuivre sa tâche.


  - Dans la semaine du 14 au 20 juin 2500 tracts bilingues ont été distribués dans les boîtes aux lettres pour appeler les hendayais à se rendre à  la réunion d’information anti-LGV d’Ustaritz le 22 juin.


  - 16 juin conférence de presse du CADE et des associations opposées à la LGV pour annoncer un nouveau cycle de mobilisation dont la réunion publique d’Ustaritz convoqué par le CADE, les associations opposées à la LGV et les élus.


  - 22 juin Réunion publique anti LGV à Kiroleta/Ustaritz. ACE a profité de cette occasion pour faire une exposition de photos relatant les 6 derniers mois de lutte du CADE et des associations opposées à la LGV.


  - 23 juin envoi d’un courrier au préfet des Pyrénées Atlantiques lui demandant de tenir compte des doléances et suggestions de notre association lors de la cinquième réunion mixte intergouvernementale franco-ibérique sur l’aéroport de Hondarribia qui doit se tenir le 28 juin à la sous préfecture de Bayonne.


  JUILLET

 - 4 juillet le CADE a participé à la 15ème édition du festival EHZ, en exposant les photos des actions de ces six derniers mois réalisées par ACE Hendaye.  Une question revenait fréquemment : « Quand va-t-il y avoir la prochaine manifestation ?! », ce qui implique une certaine conscientisation et démontre, si besoin est,  que l’étincelle de la mobilisation  ne demande qu’à s’étendre.


- 7 juillet  L’ordre du jour  de la conférence de presse du CADE a été l’audit soit disant indépendant sur les voies existantes commandé par Rousset et RFF. Les documents en notre possession démontrent qu’il  est totalement bétonné.


- 20 juillet envoi d’un communiqué de presse aux médias pour appuyer les agriculteurs du Pays Basque impactés par le tracé de la LGV. Ces derniers ont refusé de fournir les documents demandés par Réseau Ferré de France par l’intermédiaire de la chambre d’agriculture de Pau. ACE a appelé au boycott de cette procédure de « diagnostic » qui n’est qu’une expropriation déguisée en faveur de la LGV. 


- 21 juillet Un rassemblement de protestation a eu lieu devant la mairie d’Ustaritz en solidarité avec les agriculteurs de la zone. Le CADE et quelques associations opposées à la LGV dont ACE étaient présents. La détermination de tous (tes) était patente et à 18 heures aucun document, à notre connaissance, n’avait été remis aux techniciens de la chambre d’agriculture de Pau.


- 22 juillet à 16h30 l'ADECH  a déroulé deux banderoles d'un longueur de 80 mètres devant la mairie de Bayonne où le Conseil Municipal était réuni pour voter, la mise en conformité du Plan local d'urbanisme, condition à l'approbation par le préfet de l'avis favorable rendu par le commissaire-enquêteur concernant la déclaration d'utilité publique de l’usine de tri mécano biologique de Batz. Le CADE et Action Citoyenne Environnementale (ACE) adhérents à leur refus du tri mécano biologique étaient présents pour les appuyer.


 AOÛT    

- Collage de 2 affiches chez une cinquantaine de commerçants ainsi que sur les panneaux réservés à cet effet : «  Nous collectons les cartouches vides d'imprimantes, de  fax, les téléphones  portables usagés. Faites coup double: Associez la solidarité au geste écologique » ainsi que l’affiche bilingue : « Quelle planète voulez-vous pour vos enfants ».

-Samedi 7 Août le CADE et les associations anti LGV dont ACE ont distribués, le matin, un tract en six langues sur la plage de la Miladie et  sur « la promenade» à Biarritz. Deux touristes sur trois ont été très réceptifs et semblaient conscients des dégâts que les LGV causeraient en Europe si les différents projets étaient menés à terme.

-Samedi 7 Août l’après midi, le Collectif anti-spéculation de Soule a organisé une manifestation à Ciboure pour dénoncer la vente de la borde  Eguargueya et de ses terres agricoles à Larrau à un prix spéculatif. ACE, préoccupée, par la spéculation foncière et l’inflation de résidences secondaires tant à Hendaye qu'au Pays Basque  en général a donc participée à cette manifestation en solidarité avec l’agriculture paysanne et la politique que défend ce collectif : « La terre aux paysans ! Un toit, un droit !»

-Jeudi 12 Août Notre association s’élève  dans un communiqué de presse contre la mort d’un ouvrier sur les chantiers de l’ « Y » basque en Alaba.

-Vendredi 13 Août ACE a participé à un lâcher de 17 Goélands leucophée à Izadia, parc écologique d’Anglet. Ces oiseaux principalement recueillis sur la commune de Biarritz ont été soignés et nourris au centre Hegalaldia à Ustaritz pendant près de trois semaines. Nous tenons à souligner que le centre de sauvegarde de la faune sauvage poursuit sans relâche sa démarche sept jours sur sept.


-Mercredi 25  Août des membres d’ACE ont une réunion avec l’association naturaliste Aturri errobi afin de prendre contact en vue d’échanges postérieurs.


 SEPTEMBRE

-Mardi 7 septembre Le dossier LGV  a été exposé au  tout début du conseil municipal de Tarnos par d’un côté Régis Dacharry, Président du « Collectif les Barthes de Tarnos » et Roland Legros de l’ACCRIL (Coordination landaise contre la LGV, pour la protection des riverains) et de l’autre par Philippe Lacroix pour RFF. Cette joute oratoire démontre une fois  de plus que deux projets de société s’affrontent et que le bras de force est bien présent. Un très nombreux public a suivi les débats dont ACE d’Hendaye.


-Mercredi 8 septembre A l’appel de Nivelle Bidassoa, le CADE et les associations anti LGV dont ACE  étaient aux côtés des agriculteurs lors du comice d'Urrugne. Il n’est nullement besoin de rappeler que le secteur paysan du Pays Basque est fortement impacté par le projet de LGV.


-Dimanche 12 septembre « Asunak», les orties choisies comme symbole de ce rendez-vous qui rythme depuis 10 ans maintenant la période de la rentrée a eu plusieurs points d’orgue dont la conférence « Alimentation et Santé » du Professeur Dominique Belpomme, cancérologue bien connu, président de l’ARTAC,  Pour lui, plus de 70% des cancers sont causés par la dégradation de notre environnement et il nous l'a brillamment démontré lors de sa conférence. ACE a filmé la conférence, la mise sur son site et envoyé afin de conscientiser tout quidam au rôle primordial de l’alimentation au niveau de la santé.

 

-Dimanche 26 septembre ACE a fait signer une pétition anti-LGV à de nombreux participants(es) des fêtes de la corniche.

 

 OCTOBRE

-Dimanche 10 octobre Le Collectif Ascain LGV ni ici ni ailleurs était présent lors du 7 ieme Pastore Lore, l’association ascaindar qui avait un stand sous le chapiteau a distribué un tract et récolté de nombreuses signatures pour la pétition « Non à la LGV ». ACE était à ses côtés.

 

-Semaine du 11 au 17 octobre ACE a réalisé une vidéo de 9 minutes sur les dégâts que causerait les LGV en Europe si leurs projets venaient à se réaliser. Ce mini film intitulé : « LGV contre l’environnement » a été repris par bon nombre d’associations de l’hexagone et a été diffusé au début de toutes les réunions publiques que nous avons fait en octobre, novembre et décembre 2010.

 

-Mercredi 27 octobre Conférence de presse du CADE et des associations anti-LGV, ACE y était.

 

-Samedi 30 octobre 3iéme Assises sur les Transports en Pays Basque organisé par l’UDE à Ustaritz. Le transport des personnes et des biens est l’un des enjeux majeurs des prochaines décennies. L’objet de ces Assises était de favoriser l’information des habitants(es) du Pays Basque et de leur permettre d’exprimer leurs aspirations à ce sujet. Des membres d’ACE y ont participées.

 

-Dimanche 31 octobre Le CADE, ACE et les associations anti-LGV avait un stand à l’entrée de Lurrama,

 

 NOVEMBRE

 -samedi 6 novembre, le Collectif ascaindar anti LGV installe deux panneaux géants annonçant la destruction de 9 maisons luziennes, avec le soutien d’associations du CADE dont ACE


-Mardi 9 novembre un millier de personnes a répondu à l’invitation du CADE et des associations anti-LGV à Saint-Pierre-d'Irube pour une réunion publique sur le projet de LGV.


-Mercredi 10 novembre Réunion publique à Mauléon : Une douzaine de personnes soucieuses du projet de la LGV ont assisté à la réunion pd’information et ont posé différentes questions.

 

-Vendredi 12 novembre  La réunion publique Anti LGV d’ Urrugne a réuni entre 90 et 100 personnes.

 

-Dimanche 14 novembre 4 associations du Sud Landes ont organisé une mini-randonnée, sur un lieu exceptionnel près du lac d'Yrieu, afin de nous faire découvrir le massacre écologique qu’engendrerait le projet LGV s’il venait à aboutir. Malgré le mauvais temps, les militants Anti LGV, dont des membres d’ACE étaient présents pour signifier leur refus de voir saccager un site classé Natura 2000.

 

-Mardi 23 novembre une réunion d’information sur la LGV a été organisée par ATTAC et le CADE à la Bourse du travail à Bayonne et a réuni 250 personnes.

 

-Mercredi 24 novembre Le CADE et les associations anti-LGV ont fait une conférence de presse pour annoncer la journée européenne contre les projets inutiles du 11 décembre 2010 dont la manifestation de Bayonne.

 

-Vendredi 26 novembre Malgré un froid glacial, lLa Coordination anti LGV d’Ascain a fait une réunion publique qui a réuni 500 personnes dont des membres d’ACE.

 

 DECEMBRE

- Du mercredi 1er au jeudi 9 décembre 2500 tracts pour annoncer la manifestation du 11 décembre ont été distribués au marché ainsi que dans les boîtes aux lettres d’Hendaye. De plus, une centaines d’affiches ont été apposées sur les panneaux réservés à cet effet et chez une cinquantaine de commerçants d’Hendaye, de Béhobie et de Biriatou.

 

-Vendredi 3 décembre Le matin, l’UDE d’Ustaritz  avec la participation d’associations dont ACE a monté à Planuya une arche gonflable avec d’énormes bandeaux signifiant notre refus d’une LGV inutile, ruineuse et catastrophique au niveau environnementale. Cette action a remporté un vif succès auprès  de bon nombre d’automobilistes qui se rendaient à leur travail et qui nous saluaient par des coups de klaxon.

 

- Vendredi 3 décembre à 19 heures, Une réunion d’information  autour de la LGV à réuni une 20 éne de personnes à Hasparren.

 

- Samedi 11 décembre était la journée européenne contre les projets inutiles. Nous avons débuté par une conférence de presse, l’après midi, la manifestation anti LGV de Bayonne a réuni 15 500 personnes et 153 tracteurs et a été un véritable succès. Bon nombre d’hendayais ont rejoint la banderole d’ACE.

 

- Lundi 13 décembre des militants(es) associatifs dont des membres d’ACE alertés(es) par Nivelle Bidassoa Urrugne ont occupé un terrain où  une voiture de Fondasol avait été localisé afin d’éviter tout forage.

 

- Jeudi 23 décembre Participation non officielle de ACE, du CADE et de Aunamendi à l’enquête publique sur le super port extérieur de Pasaia/Pasajes en Gipuzkoa.

Partager cet article

Repost 0

commentaires