Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 13:23


 


Le consommateur doit changer ses habitudes : Tel est le postulat fondamental de la Taxe Carbone. Mais d’où viennent donc ces habitudes ?

 

Selon John Kenneth Galbraith, " les consommateurs ne dirigent plus le marché, mais sont conditionnés par le marché..." . Ainsi, vu sous cet angle, la Taxe Carbone serait une nouvelle forme de taxation camouflée d’intentions écologiques le tout mâtiné d’une bonne dose de culpabilisation du consommateur moyen ! 

 

Par exemple, considérez le téléphone portable. Au début il s’agissait uniquement de proposer de la mobilité téléphonique. Puis vint le tour de la photographie, de la vidéo, des sms. Aujourd’hui on vous vend un téléphone en vous promettant Internet et la Télévision sur 10 centimètres carrés de cristaux liquides. Qui est à l’origine de cette nouvelle habitude ? Le consommateur ou bien l’entreprise ?

 

Dans la grande distribution, Leclerc va vous commercialiser des concombres bios... Sous cellophane et transportés à grand frais depuis l’Espagne ! Où se place le Bio ? Sous le plastique et le diesel du transport routier ?

 

En 1958, dans sa "théorie de la filière inversée" Galbraith explique que le relais de la publicité, du marketing et du crédit à la consommation permettent aux grandes entreprises de littéralement imposer l’achat de biens et de services. 50 Ans plus tard, à bien regarder la télévision et les pubs il semble que la réalité dépasse la fiction !!!

 

Alors, au final, à bien relire le rapport Rocard qui doit changer ses habitudes selon vous ???

 

 Sources :

 

- L’Ère de l’opulence - John Kenneth Galbraith

- Le Nouvel État Industriel est un ouvrage rédigé par John Kenneth Galbraith, paru en 1967

 

 

Source : http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/taxe-carbone-qui-doit-changer-ses-60999

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires