Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 18:59

 


UNE ARNAQUE PEUT EN CACHER UNE AUTRE


Un article récent du Canard Enchaîné (10/06) annonce un « train de cadeaux » pour les géants du BTP qui financeront 50% des investissements d’infrastructures ferroviaires et fluviales du méga plan de relance sarkozien annoncé en décembre 2008.

 

On y apprend que dans un contexte de crise où les emprunts pourraient coûter jusqu’à 10% plus cher que prévu, les bétonneurs se font tirer l’oreille et certains projets comme le projet de métro circulaire en Ile de France, 16 milliards, ne se feront pas en PPP *

 

Heureusement nos ultra libéraux dirigeants ont su réagir et ont mis une fois de plus l’argent public, notre argent, au service d’une noble cause : sauver les PPP et le plan Sarkozy .En effet, une loi de février 2009 autorise l’Etat à garantir, à hauteur de 80% et dans la limite de 10 milliards les emprunts faits par les sociétés privées dans le cadre des PPP.

 

Le Canard donne l’exemple de l’Ile de la Réunion où un projet de train – tram à 1,6 milliards aura pour objectif de désengorger le trafic dans le Sud de l’île. Ce sera du tout bon pour les rois du béton : 50% du projet sera financé par l’argent public (25% par l’Etat et 25% par les collectivités locales, comme pour « notre » projet de LGV), 50% par le privé, soit 1 milliard  mais sur ce milliard 80% sera garanti par la Caisse des Dépôts et Consignations, c’est à dire par l’Etat. En clair : pour un risque de 160 millions soit 10% du coût total, l’heureux bénéficiaire (Bouygue, Eiffage ou Vinci) se verra attribuer les travaux ET la concession de la ligne pour plusieurs dizaines d’années (comme dans le cas des autoroutes). Si bénéfices il y a, le privé encaissera, si pertes il y a, elles seront à 90% pour notre pomme.

 

L’article nous apprend également, sans surprise, que la même bande des trois espère obtenir des conditions aussi alléchantes pour la LGV Tours – Bordeaux . Il en sera probablement de même pour la LGV Bordeaux – Irun, dont le financement est déjà prévu en PPP. On comprend mieux la défense acharnée de tous ces projets par l’UMP et le PS !

 

En résumé, ici, du sud des Landes à la frontière nous verrons : 

 - notre environnement saccagé

 - nos impôts locaux confisqués (25% du financement est à la charge des  collectivités locales)

- nos impôts versés à l’Etat couvrir les investissements à risque des géants du BTP

… et, cerise sur le gâteau, une forte augmentation du billet de train. Pour ne prendre qu’un exemple, le dogme de l’ efficacité du secteur privé coûte bien cher aux Britanniques : pour un service très inférieur à celui de la SNCF les tarifs y sont de 50 à 100% plus élevés.

 

 

*  PPP : Partenariat Privé Public : une procédure qui permet à une collectivité de déléguer à un groupe privé la construction et la gestion d’équipements publics sur une durée pendant laquelle la collectivité versera un « loyer », avant de récupérer le site en fin de contrat.

 

Le rapport de 2008 de la Cour des Comptes nous met en garde. Selon lui, les PPP n’offrent d’avantages qu’à court terme et s’avèrent finalement onéreux à moyen et long terme. Ca ne vous rappelle rien amis lecteurs d’Ortzadar ? (Source : Blog de  JJ Urvoas, député PS))

  • A propos du tram train de la Réunion : C’est la SR 21 société d'économie mixte dirigée par Pierre Vergès, le fils du président du conseil régional, qui s'occupe du tram-train, qui a décidé de son mode de financement : elle a opté pour un partenariat public-privé. (source Wikipedia)

NDLR : les Verges sont les figures de proue du PC réunionnais !! !!!

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires