Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 12:24

Le P.A.D.D.¹ établit le règlement du P.L.U.² qui porte sur l’utilisation des sols et les principes de construction. Il ne donne normalement que les grandes lignes, l’ "ossature" du P.L.U. Dans le cas précis du P.A.D.D d’Hendaye, tout est plus que très vague voir totalement « raboté »,  « nivelé »,  consciencieusement  tu  (link) :


-  Page  3
 : « (…) Tout en poursuivant un développement urbain mesuré (…) » ?!  C'est-à-dire ?!


- Page 4
 : au chapitre « Paysage, architecture et ambiances urbaines », « (…) Le PLU prévoit d’autres dispositions complémentaires pour renforcer ces préservations. (…) » ?!  Lesquelles ?! puis, à la même page, « (…) Des règles limitant les hauteurs du bâti en front de baie ou permettant d’harmoniser celles-ci (…) » ?!  Comme par exemple ?!


- Page 8
 : « Ce projet (Zubietan) s’inscrit dans une action plus large visant la revitalisation des activités commerciales de manière à ce qu’elles cohabitent bien avec la vie du centre-ville historique(…) ?!  Dans ce cas précis, la municipalité ne parle-t-elle pas d’un miroir aux alouettes ?! Plus bas, au paragraphe « Par la mixité sociale », « (…) la commune d’Hendaye entend veiller à la mixité sociale de la ville, et par là, souhaite promouvoir toutes les formes d’habitats qui rendraient cette mixité possible. » ?!  N’est-ce pas sibyllin à souhait ?!


- Page 12 
: au chapitre « Equipements et déplacements » « (…) Le développement des liaisons douces doit être promu à chaque opportunité (déplacement vélos, notamment en ville balnéaire, cheminements piétons  (…) » ?! Toute la ville est qualifiée de « ville balnéaire » ou seulement Hendaye Plage ?! Si c’est le cas, c’est un type de discrimination qui s’apparente à de l’apartheid social.


Toujours à la Page 12, au paragraphe : « Désengorger la baie et le front de mer », « (…) La mise en œuvre de la navette gratuite(…) » ?!  Toute l’année ?! Quelle en sera la périodicité ?! Les plages horaires ?!


Comment les Hendayais(ses) peuvent positivement se positionner  devant autant de  « non dits »  si ce n’est par un « OUI » de complaisance ?!


ACE invite la Mairie à revoir et modifier le P.A.D.D. sur les principaux points suivants :


- 
La « protection des milieux naturels », page 6. Les points du P.A.D.D. attenants à « la gestion différenciée » des espaces verts et de la voirie que l’équipe municipale vient de mettre en place s’accompagnent, certes, d’une réduction de l’usage des pesticides et désherbants mais si l’on veut véritablement tendre vers le « zéro phyto », ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui, il faudrait obligatoirement utiliser le désherbage thermique, respectueux  à la fois de l’environnement et de la santé publique. Il ne suffit pas de « régénérer les qualités biologiques de la baie » de Txingudi, notre ville doit mener une politique constante pour gérer l’eau de son territoire, depuis la protection de ses ressources jusqu’à la réduction conséquente de son « empreinte écologique ».


La « revitalisation des activités commerciales du centre historique d’Hendaye(…) », page 11. « La recherche d’une offre de stationnement adaptée » ne se règle pas en pénalisant mais en incitant. Ce n’est pas en achetant 60 horodateurs pour un coût de 568 100 € TTC (conseil municipal du 18 février 2009) que la municipalité va réguler « harmonieusement » le flux des voitures mais plutôt en donnant la priorité aux déplacements doux et à l'inter modalité.


-
  La « sécurité et santé publique »
, page 13. « (…..)  L’amélioration du dispositif de collecte et de traitement des ordures ménagères dans le cadre d’un programme porté par le Syndicat Bil Ta Garbi qui assurera un recyclage des ordures ménagères et des déchets industriels banaux de l’ordre de 41% . (…) » est totalement utopique. En effet, en 2006, Bil Ta Garbi a globalement collecté 136.075 tonnes de déchets, 26% ont été valorisés par recyclage ou compostage (soit 2% de plus qu’en 2005) et 74% ont été enfouis (alors que les décharges nous amènent également leur lot de pollutions).


- Question :
Si en 2006 Bil Ta Garbi a valorisé 26% des déchets collectés (soit, répétons-le, 2% de plus qu’en 2005) en quelleannée arrivera-t-on à recycler 41%³ de nos déchets et comment ?!  Ce n’est  certainement pas en supprimant le tri sélectif des déchets de  la plage d’Hendaye, surtout lorsqu’on sait que l’usager des plages (estivants ou Hendayais) génère en moyenne 1 litre de détritus par jour!


Pourquoi ne pas appliquer le principe du « non pollueur non payeur » grâce à la mise en palce de la Redevance d’Enlèvement des Ordures   Ménagères (REOM) dite « incitative » qui permet aux usagers de ne payer qu'en fonction du poids des ordures contenues dans leur poubelle et les incite ainsi à changer de comportement ?! Dans ce contexte, comme mesure de prévention des déchets et pour lutter contre le « consommer/ jeter », nous en profitons pour demander que l’usage de la vaisselle réutilisable soit partie intégrante de tout acte festif sur Hendaye (Concerts, Festivals, Fête du chipiron, sardinades, Fête basque etc.).


Le P.A.D.D. devra également tenir compte du principe de précaution en ce qui concerne :


 -  Les antennes relais des téléphones mobiles, wifi, wimax etc. et soumettre des solutions alternatives existantes notamment grâce à la  

   fibre optique.
Les lignes à haute tension et suggérer à terme leur enfouissement.


C’est sur l’ensemble de ces remarques et suggestions que nous attendons une évolution de la Mairie d’Hendaye.


¹
  P.A.D.D. = Projet d'Aménagement et de Développement Durable.


²
   P.L.U.     = Plan Local d'Urbanisme.

³
   Voir notre article
" Recyclage : des chiffres en trompe-l'oeil " en page d'accueil.



 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires