Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 12:28

 

 

Deux exemples parmi d’autres !!!!!!!

 

Ce commerçant a reçu une facture d'électricité de... 40.000 euros!

 

PAR PAUL GANASSALI Mis à jour le 01/02/2017 à 20:57 Publié le 01/02/2017 à 21:00

Linky : Tout va très bien Madame la marquise !!!

Pour l'instant, il ne compte pas poursuivre EDF en justice pour être dédommagé.

Un couple de commerçants niçois a failli avoir un malaise. EDF leur réclame 39.173 euros. Voilà de quoi gâcher le début d'année, d'autant que ce montant est inexplicable.

Le magasin de 50 m2 de Yves Mirtillo, photographe niçois de 58 ans, aurait donc consommé l'équivalent d'une villa avec piscine, habitée par 4 personnes. Surprenant puisqu'habituellement, le montant mensuel d'électricité n'excède pas 120 euros.

"Le problème, c'est que moi je prends ça calmement et avec de la distance. Ma femme, plus faible, est complètement tombée en dépression", s'indigne le photographe.

uvertur dans 0

Le montant est clairement une erreur. Il aurait fallu que la boutique de photos et de relais colis consomme 90 kW/h alors que le compteur en fait maximum 9 kW/h. Logiquement, il aurait donc dû disjoncter.

Mais selon la loi EDF, le compteur fait foi, même s'il devient fou. Lors du premier appel d'Yves Mirtillo, le fournisseur d'électricité propose de payer en plusieurs fois, magnanime.

"Il faudrait un échéancier sur un siècle!", ironise le commerçant. Soutenu par son entourage, il a rassemblé des preuves et conservé toutes ses factures des années précédentes.

Pour l'instant, il ne compte pas les poursuivre en justice pour être dédommagé. Depuis, EDF ne donne plus de nouvelles.

Samedi, il a reçu le soutien de Marie-Chantal Rouveloux, une retraitée qui avait reçu l'année dernière une facture GDF de près de 70.000 euros.

Après une dizaine de rendez-vous, la facture avait finalement été reconnue comme une erreur.

Ce genre de litiges concerne près d'un tiers des dossiers gérés par l'autorité publique qu'est le médiateur de l'énergie.

En moyenne, en 2016, ces rattrapages s'élevaient à près de 4.500 euros selon l'association des victimes d'EDF. Bien loin des 40.000 euros d'Yves Mirtillo donc.

 

 

Source : http://www.nicematin.com/faits-divers/ce-commercant-a-recu-une-facture-delectricite-de-40000-euros-111161

L’incendie d’un dépôt de pain pose pas mal de questions

Le feu, qui s’est déclaré mercredi en fin d’après-midi, au magasin Les Blés d’or pose pas mal de questions.

 

Par G. P. (CLP | Publié le 02/02/2017

Linky : Tout va très bien Madame la marquise !!!

À l’extérieur, rien ne laisse supposer qu’un incendie est intervenu, la veille, au point chaud Les blés d’Or, avenue Mitterand à Petite- Forêt. À l’intérieur, le jeune gérant et son épouse sont complètement désabusés et inquiets.

 

« En début d’après-midi un prestataire était intervenu pour installer un nouveau compteur type Linky, durant une petite demi-heure. Vers 18 heures, j’ai procédé au démarrage de la machine « chambre de pousse » permettant de cuire la pâte à pain destinée aux baguettes et autres viennoiseries du soir. Et quelques instants plus tard une importante fumée s’est dégagée au niveau de l’installation du compteur avec production d’intenses étincelles puis des flammes, dans le même temps l’ensemble de l’électricité s’est coupé » relate le gérant.

 

Après une première intervention faite par le gérant et son épouse, les pompiers sont rapidement arrivés et le départ de feu est resté cantonné au niveau de l’installation proche du compteur sans toucher le reste du bâtiment et du logement à l’étage où se trouvaient les deux enfants du couple.

 

« La situation est très difficile à supporter car nous avions repris le fonds de commerce début janvier et nous avons contracté des emprunts pour démarrer cette activité, nous n’avons plus d’électricité pour produire du pain, le stock actuel va être perdu, nous allons être aussi en difficulté pour nous loger même si la mairie nous a proposé une solution provisoire d’hébergement en hôtel. Il faudrait que les expertises se fassent au plus vite ainsi que le rétablissement de l’électricité », a confié le gérant.

 

Qu’en sera-t-il également du matériel « chambre de pousse » qui il faut le souhaiter pourra reprendre également une activité normale, car dans ce cas les conséquences économiques seraient désastreuses pour ce jeune couple d’entrepreneurs bien malchanceux en attendant les résultats de l’expertise qui déterminera les raisons de ce départ de feu et le lien avec l’installation du nouveau compteur.

 

 

Source : http://www.lavoixdunord.fr/node/112925

Partager cet article

Repost 0
Published by