Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 10:51

 

 

jeudi 5 janvier 2017

A Aix, comme dans beaucoup de communes, la bataille contre la pose des compteurs Linky fait rage. La mobilisation s'étend un peu partout dans la ville. Et un habitant sur deux gagne la partie. L'arnaque d'ErDF dissimule en fait une vaste opération commerciale dont l'usager est la victime au péril de sa santé, de sa sécurité et de son porte-monnaie...

Dossier Linky : La bataille pour le refus des compteurs fait rage à Aix...

Pratiquement pas un jour sans que des habitants les refusent en surveillant l'arrivée des camionnettes des sous-traitants et en faisant bouclier face aux employés chargés de changer les compteurs.


Une société en particulier (LS Services) en devient agressive au point de chercher à passer outre aux refus y compris lorsque les résidents ont affiché une "sommation de ne pas faire" dûment établie par huissier. Cette société, mais les autres aussi, paie ses ouvriers, souvent des intérimaires recrutés pour l'occasion, au chiffre. Ils en profitent donc pour forcer la main et installer les compteurs jaunes surtout si les occupants sont absents. On voit donc bien la manœuvre pour tenir un haut rendement.


En cas de mobilisation des habitants, la société n'hésite pas à envoyer des renforts pour tenter de les intimider. Pour l'instant, le déploiement concerne les secteurs nord-est et sud-ouest de la ville. Bientôt, l'opération s'étendra aux autres quartiers.


Comme je l'ai raconté dans un précédent article, à ma demande en conseil municipal, Maryse Joissains avait accepté de faire voter une délibération de principe interdisant l'installation des compteurs. Hélas, elle se limite aux seuls bâtiments et équipements municipaux et occulte les habitations privées. Elle avait annoncé qu'en décembre elle ferait connaître sa nouvelle position après ses courriers à deux ministres. Or, le 15 décembre, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail a rendu un avis suite à une étude lénifiante qui ne tranche pas vraiment sur la nocivité desdits compteurs.


Il faut savoir que l'ANSES est placée sous la tutelle des ministères chargés de la santé, de l'agriculture, de l'environnement, du travail et de la consommation. Autrement dit, on peut sérieusement s'interroger sur son indépendance réelle.


Par ailleurs, l'Etat est actionnaire d'ErDF (Enedis). Quant aux médias, s'ils relaient le plus souvent ces études, ils évitent de polémiquer. Et pour cause, ils vivent en partie grâce à la publicité et ErDF ne lésine pas sur les gros moyens en publiant de nombreuses pages entières. ErDF a un déficit de cinq milliards d'euros. On comprend qu'il faille à tout prix ouvrir des marchés juteux.


Nos compteurs actuels ont une durée de vie cinquante ans. Les nouveaux, dits "intelligents", seulement dix ans. Voilà la face cachée de cette vaste opération commerciale qui ressemble fort à une arnaque car, un jour ou l'autre, ce seront les clients qui devront passer à la caisse, soit en payant le remplacement des compteurs, soit en subissant une augmentation des tarifs.


Selon des relevés empiriques effectués à Aix, on note à l'heure actuelle qu'un habitant sur deux a obtenu gain de cause en refusant l'installation. Alors que dans sa propagande ErDF annonce partout que la pose est obligatoire, on constate qu'il est donc possible de s'opposer et même d'obtenir la réinstallation de l'ancien compteur.

Dossier Linky : La bataille pour le refus des compteurs fait rage à Aix...

Je publie de nouveau cette vidéo tournée à Aix par une dame qui a eu gain de cause
au moment de la tentative de pose du compteur par le sous-traitant.

 

(Pour un meilleur confort de lecture, clic sur le carré fléché en bas à droite du document)

Partager cet article

Repost 0
Published by