Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 12:14

 

 

Publié le 13/05/2016 par yaqumoidansmonparti

Les Biarrots refusent Linkysition d’ERDF

Sur http://www.next-up.org/France/Linky.php vous trouverez les informations et les autocollants permettant de – tenter !- de s’opposer au coup de force d’ERDF.

 

Comme tous les élus, Michel Veunac maîtrise à merveille la recette du pâté d’alouette, comme ont pu le constater les Biarrots présents à la réunion d’information, organisée à son initiative mercredi 11 mai au Casino de Biarritz : appliquant à la lettre la recette du fameux pâté qui prévoit un cheval pour une alouette, notre grand démocrate, roi du débat équilibré, a invité cinq intervenants totalement favorables aux compteurs Linky, face au  représentant de « Biarritz Antennes », dans le rôle de l’alouette pas décidée à se laisser plumer.

 

(http://www.facebook.com/Biarritz-Antennes-1654239588174934/)

 

Premier constat extraordinaire, les deux représentants de L’Agence Régionale de Santé et de l’Agence Nationale des Fréquences concèdent que les études scientifiques sont loin d’être terminées et qu’ils sont bien incapables pour le moment de dire si les ondes électromagnétiques émises par ces nouveaux boîtiers peuvent être nocives. Ce qui n’empêche pas ERDF, faisant fi de tout principe de précaution, d’installer à toute allure les fameux compteurs dans Biarritz, y compris quand les citoyens refusent. La raison de cette hâte ? « La possibilité pour les clients de mieux gérer leur consommation », ritournelle reprise par une des responsables de l’ADEME, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie. Comme si le souci d’ERDF était de moins faire payer ses clients !

 

Après une heure de pitoyables hésitations, d’étranges louvoiements et d’édifiantes dérobades d’interlocuteurs postulant au concours du meilleur bafouilleur, tout le monde a compris que les instances nationales d’ERDF ont décidé de ne pas envoyer des lumières à ce débat, par crainte de friture sur la ligne et que les zones d’ombre du projet ne sont pas près d’être éclaircies avec ces intervenants à bas voltage.

 

Prenant son rôle de Monsieur Loyal très à cœur (« On ne va pas passer Linky par le 49.3 »… « Je m’aligne sur la position des maires de France »… « La diabolisation de Linky est excessive », Michel Veunac donne alors la parole à une salle sous haute tension, comme on en voit rarement à Biarritz.

 

Entre les témoignages de nouveaux « heureux propriétaires » de compteurs Linky, souffrant d’acouphènes ou d’insomnies, et ceux d’anciens ingénieurs contestant totalement les affirmations d’innocuité d’ERDF, on comprend vite que le nouveau joujou est loin d’être anodin.

 

Un vilain mouchard qui va enrichir ERDF

D’autant plus que le problème sanitaire n’est pas le seul posé par ce compteur. Qui a envie d’introduire chez lui un petit rapporteur ? La Ligue des droits de l’homme, dans un communiqué daté du 19 avril dernier constate : « Linky est très bavard : les informations qu’il collecte constituent une intrusion dans la vie privée de soixante-six millions d’habitants, car le transfert des données détaillées sur la consommation d’énergie (par exemple toutes les dix minutes) permet notamment d’identifier les heures de lever et de coucher, les heures ou périodes d’absence, ou encore, sous certaines conditions, le volume d’eau chaude consommée par jour, le nombre de personnes présentes dans le logement, etc. Au point que la Cnil a travaillé sur un « Pack de conformité » et préconisé qu’EDF obtienne de l’usager son consentement pour le transfert de ses données. Or de ce consentement il n’est absolument pas question dans les courriers envoyés par ERDF annonçant le remplacement des compteurs. »

 

(http://www.ldh-france.org/linky-compteur-communicant-en-dit-beaucoup-notre-vie-privee/)

 

A cette question, les responsables d’ERDF ont les fusibles qui sautent et se gardent bien de répondre. Mais non, c’est juré, ERDF, ce n’est pas l’Inquisition ni même linkysition ! Mais, alors que la vente de données ciblées rapporte des sommes colossales, il serait bien étonnant qu’à terme ERDF, résiste aux sollicitations policières ou à la tentation de revendre à Damart, ou autres marchands de soupe, la liste de ceux qui chauffent encore leur domicile le 15 mai. Ce que la Poste pratique depuis des années par l’intermédiaire de sa filiale Mediapost, avec des facteurs touchant des primes lorsqu’ils donnent des informations sur vous.

 

Et l’on ne vous parle pas du coût financier et écologique des 35 millions de compteurs électriques en parfait état de marche qui vont alimenter les déchetteries ! Ou de cette réflexion désopilante d’un responsable d’ERDF, qui avait visiblement dû mettre la veille ses doigts dans la prise : « Les salariés qui installent les compteurs n’ont pas à être malmenés… D’ailleurs ce ne sont pas des électriciens ! » On avait compris !

 

Tandis que du côté des intervenants, le court-circuit est total, Michel Veunac s’efforce de jouer au maire débranché qui ne sait pas pourquoi il est là (Nous non plus, d’ailleurs !) : « Je suis pris dans un étau entre les questions légitimes que vous vous posez, mes ignorances et la loi ».

 

Heureusement l’adjoint à l’Environnement Guillaume Barucq, dans une intervention très claire, aussi publiée sur son blog, affirme qu’il refuse en tant que médecin l’installation de ce nouveau compteur à son domicile, faute d’études scientifiques sérieuses et s’étonne, même si une loi a été votée, qu’on ne laisse pas le libre choix aux citoyens.

 

(http://www.biarritz2020.fr/linky-pour-un-libre-choix-des-citoyens/)

Enfin un peu de clarté dans ce monde d’illuminés !

 

 

Source : https://jeanyvesviollier.com/2016/05/13/les-biarrots-refusent-linkysition-derdf/

 

Partager cet article

Repost 0
Published by