Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 13:34

 

 

Mardi 15 septembre, six communes avaient manifesté leur opposition au projet de prospection d'or dans les environs de Cambo, deux avaient émis un avis favorable.

 

Goizeder TABERNA|15/09/2015|

L'impact du projet d'exploration minière sur l'environnement inquiète certains élus. © Isabelle MIQUELESTORENA

L'impact du projet d'exploration minière sur l'environnement inquiète certains élus. © Isabelle MIQUELESTORENA

Sur les onze communes labourdines consultées par le préfet Pierre-André Durand dans le cadre de la demande d’autorisation de prospection d’or, le 14 septembre, la préfecture avait reçu deux avis favorables (Espelette et une commune dont le nom n'est pas connu) et deux avis défavorables (Ustaritz et Halsou). En réalité, d'après les informations que MEDIABASK s'est procurées, les communes opposées au projet seraient à ce jour au nombre de six (Sare, Cambo, Jatxou et Itxassou s’ajoutent aux deux premiers). Les autres communes n’ont pas émis d’avis. Par ailleurs, le périmètre concerné fait partie d’un territoire doté de deux AOC : l’Ossau-Iraty et le Piment d’Espelette. Le sujet y est donc sensible.

 

Cambo-les-Bains

La municipalité de Cambo-les-Bains a émis un avis réservé sur le projet de prospection. “On ne sait pas à quoi ça sert [de donner notre avis], s’interroge le maire Vincent Bru, nous aurions besoin de plus de renseignements à propos des conséquences sur l’agriculture, sur les zones boisées…”

 

Sare

Le conseil municipal de Sare a voté à l'unanimité “non" à la demande de Sudmine au conseil municipal extraordinaire du vendredi 11 septembre. Les élus estiment que “ce projet aura des répercussions négatives sur l’économie locale (agriculture, tourisme...) et sur l'environnement (eau, paysage) et, en conséquence, sur la qualité de vie”.

 

Uztaritz

La commune d’Ustaritz a également émis un avis défavorable. Les risques environnementaux ne seraient pas suffisamment décrits dans le dossier de présentation. Le maire, Bruno Carrère, considère par ailleurs que “le rôle des communes n’est pas clair” dans cette procédure inhabituelle.

 

Espelette

Pour sa part, Jean-Marie Iputcha, le maire d’Espelette, se dit favorable et considère que “ça ne coûte rien de voir” s’il y a de l’or, “nous ne sommes que dans la phase préliminaire”. Il ne pense pas que l’exploration “abîme” le territoire. Quant à la phase d’exploitation éventuelle, “on sera vigilant sur la méthode employée. Je ne laisserai pas faire n’importe quoi. Nous ne laisserons pas passer de l’arsenic sur les champs de piments d’Espelette”, insiste-t-il.

 

Syndicat du piment d’Espelette

Le Syndicat du Piment d’Espelette n’a pas été contacté, mais “compte tenu des informations que nous avons, du périmètre concerné qui correspond au territoire de l’AOC et le fait que nous ne connaissons pas les impacts, nous ne pouvons que nous opposer à ce projet”, explique Pauline Champon, technicienne du Syndicat du piment d’Espelette.

 

Institut national de l’origine et de la qualité (Inao)

L’Inao, l’instance contrôlant les appellations d’origine, répond à la question sans se positionner : “le périmètre du projet est au cœur du terroir de l’AOP Piment d’Espelette et de l’Ossau-Iraty. Les organismes de gestion de ces appellations sont informés et restent très attentifs à l’évolution de ce dossier.”

 

 

Source : http://mediabask.naiz.eus/fr/info_mbsk/20150915/projet-dexploration-miniere-avis-reserves-des-maires

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires