Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 09:10

23 AVRIL 2015 |  PAR NELFONTAINE

 

Voilà maintenant plus d’un an que les associations qui luttent contre les pollutions électromagnétiques alertent au sujet du nouveau compteur LINKY qu’EDF veut imposer aux usagers, sans être vraiment entendus. Plus récemment, c’est Que Choisir qui vient de dénoncer  l’arnaque financière que représenterait cette installation, dont le coût serait supporté par les usagers.

 

Article  de L’association Robin des Toits du 20 avril dernier :

Les compteurs « intelligents » Linky devraient être imposés prochainement dans le cadre de la loi sur la transition énergétique. Le Sénat et l’AN doivent la voter « avant l’été 2015 ». Des associations s’inquiètent des répercussions sur la santé ou la vie privée notamment. 

C’est une fois votée la loi sur la transition énergétique que les compteurs communicants Linky devront obligatoirement être installés dans les foyers français. Les parlementaires doivent voter la loi avant l’été 2015. Cela mettra fin à un feuilleton qui aura duré plus de 5 ans. Depuis octobre dernier, le gouvernement est habilité à procéder par ordonnance et a commencé les déploiements expérimentaux. L’objectif était d’installer 3 millions de compteurs intelligents Linky en 2015, et 35 millions à l’horizon 2021. 

Pourtant, depuis des années que nous suivons les avancées du projet Linky (ainsi que Gazpar, son homologue pour le gaz, ndlr), les principaux problèmes ne sont pas réglés. Comme nous le rappelions en octobre dernier, le coût est énorme (entre 4 et 9 milliards d’euros) et financé par des fonds publics, le système est encore une fois propriétaire et non-ouvert, sans compter que les réels avantages ne sont pas encore prouvés. 


L’association rappelle encore que les radiofréquences émises par le compteur « sont classées « cancérogènes possibles » depuis le 31 mai 2011 par le Centre international de recherche sur le cancer, qui dépend de l'OMS ». Des radiofréquences dont ERDF ne fait pas mention sur son site, se contentant d’évoquer la technologie CPL.

 

Article de Que Choisir de janvier 2014 : Surenchère commerciale, ça démarre !

Puisque le compteur Linky ne permet pas de suivre sa consommation d’électricité en temps réel, l’opérateur Direct Énergie lance une offre qui remédie au problème… au prix fort.

 

Que Choisir avait prévenuLes failles du compteur Linky offrent un boulevard aux fournisseurs d’électricité pour augmenter les tarifs. Pour compenser l’absence de l’afficheur qui, dans le projet initial, devait permettre de connaître ses consommations d’électricité en temps réel, ils vont multiplier les offres commerciales à prix gonflé.

 

Et bien ça commence. Le fournisseur Direct Énergie est le premier à s’engouffrer dans la brèche avec son offre Tribu, réservée aux consommateurs équipés de compteurs Linky. La box Tribu permet de suivre ses consommations en temps réel. Mais alors que Linky aurait dû le faire gratuitement, ce service est facturé au prix fort : + 6,80 € par mois sur le prix de l’abonnement TTC, soit un surcoût annuel de 81,60 € sur la facture ! Pas de doute, Linky est une excellente affaire… pour les fournisseurs d’électricité.

 

Mais soyons justes, Direct Énergie ajoute d’autres services à son offre pour en justifier le surcoût. Elle prévoit par exemple une facture calculée sur la consommation réelle ; néanmoins cette fonction est prévue avec le compteur Linky, c’est d’ailleurs le seul intérêt qu’il présente pour les usagers. Il y a aussi l’incontournable « coaching énergie », l’effet mode est garanti. Et le détecteur de mouvement, qui surfe sur le besoin de se sentir en sécurité. Mais ce qui pourrait objectivement présenter un réel intérêt, même si ça n’a rien à voir avec la consommation d’électricité, c’est la fourniture d’un détecteur de fumée, puisque ce dispositif deviendra obligatoire dans tous les logements en mars 2015. Elle est incluse mais du coup, ça fait très cher le détecteur de fumée puisqu’on trouve des modèles fiables qui portent la marque NF à 15 € dans le commerce. On peut donc s’équiper pour l’équivalent de 2 à 3 mois d’offre Tribu alors que celle-ci engage pour… 24 mois, pour un coût de 163 €. Pour ce prix-là, on peut s’offrir 11 détecteurs de fumée ! Ou presque autant de détecteurs de mouvement. Bien entendu, on peut toujours quitter le contrat Tribu de Direct Énergie avant l’échéance des 2 ans sans pénalité financière, la loi l’impose. Mais alors il faut tout rendre, y compris le détecteur de fumée et le détecteur de mouvement, ou les acheter à Direct Énergie pour les conserver, respectivement 25 et 71 €. Si on tient à s’équiper de ces dispositifs, il est beaucoup moins coûteux de les acheter soi-même.

 

Tarif en-deçà du tarif réglementé EDF

Pour compenser le surcoût important de l’abonnement, l’offre Tribu propose le kWh à un prix légèrement moins élevé que le tarif réglementé d’EDF. Mais la différence reste beaucoup trop minime pour que l’abonné rentre dans ses frais. Quand il surpaie l’abonnement de 81,60 € par an, il économise seulement une dizaine d’euros sur une consommation moyenne.

 

 Des « opérateurs d’effacement » 
Nouveauté introduite dans le projet de loi de transition énergétique : les opérateurs d’effacement. Tenez-vous bien : il s’agit de la création juridique de ce statut, distinct des fournisseurs. Ils seront chargés de solliciter les consommateurs pour qu’ils désactivent sur une période donnée leur chauffage et/ou chauffe-eau. Le but : économiser de l’énergie bien entendu. Mais ces opérateurs seront rémunérés selon le nombre de kWh « effacés ». 

Cerise sur le gâteau : « La charge financière du mécanisme est imputée à la collectivité des consommateurs, via la contribution au service public de l’électricité (CSPE) payée dans la facture d’électricité », rappelle l’UFC Que Choisir, qui a saisi le Conseil d’Etat « afin qu’il annule l’arrêté finalisant ce dispositif scandaleux qui alourdit injustement la facture de l’ensemble des consommateurs et s’avère, en outre, inefficace, voire contre-productif ».

 

Des pétitions circulent, et chacun peut adresser un courrier au Ministère de l’Ecologie. Voici un lien vers une pétition en ligne :http://www.petitions24.net/contre_le_deploiement_du_linky

 

 Ce projet cumule plusieurs dangers : arnaque financière, atteinte à la vie privée, facilitation des coupures de courant sans délais, pollution grave…

 

Plus que jamais nous devons être vigilants et combatifs.

 

 

Source : http://blogs.mediapart.fr/blog/nelfontaine/230415/compteur-linky-arnaque-et-danger

 

Partager cet article

Repost0

commentaires